Comment expliquer la perception des inégalités en France ?

Clochard_parisien_sur_les_GobelinsWorking paper par Olivier Galland & Yannick Lemel, avec la collaboration d’Alexandra Frenod, Comment expliquer la perception des inégalités en France ?, FMSH-WP-2013-52, GeWoP-5, octobre 2013.

A télécharger sur HALSHS

Les auteurs

Olivier Galland, GEMASS (CNRS, Paris-Sorbonne) : ogalland@msh-paris.fr
Yannick Lemel, CREST et GEMASS (CNRS, Paris-Sorbonne) : lemel@ensae.fr
Alexandra Frénod, GEMASS (CNRS, Paris-Sorbonne) : afrenod@msh-paris.f

Le texte

Ce texte a été rédigé dans le cadre du projet de recherche Perception des Inégalités et Sentiments de Justice (PISJ) mené en 2009-2011 avec le soutien de la Fondation Del Duca à l’Académie des Sciences Morales et Politique. Une version remaniée de cet article a été publiée sous le titre « La perception des inégalités en France : essai d’explication » dans la Revue européenne des Sciences sociales (European Journal of Social Sciences), n° 51-1, 2013, p. 179-211.
Ce papier est publié par le Groupe d’étude des méthodes de l’Analyse sociologique de la Sorbonne (GEMASS – CNRS, Paris Sorbonne, FMSH) à Paris, dans la collection de working papers de la Fondation Maison des sciences de l’homme.

Résumé

Cet article vise à examiner plusieurs théories explicatives de la perception des inégalités sociales en se fondant sur une enquête par questionnaire auprès d’un échantillon représentatif de Français complétée par une série d’entretiens qualitatifs. La théorie de « l’intérêt bien compris » lié à la position sociale, celle de l’effet éventuel de mécanismes de frustration relative, et de l’effet de l’adhésion à des valeurs en matière de justification des inégalités économiques seront examinées. Une des originalités de l’enquête que nous utiliserons est de distinguer trois registres de perception des inégalités : la perception de leur force dans la société, le degré auquel elles sont jugées plus ou moins illégitimes, et enfin le degré auquel la personne elle-même se sent personnellement affectée. Les résultats montrent des effets contrastés des différentes variables explicatives selon ces registres de perception des inégalités. La position sociale comme les mécanismes de frustration relative expliquent bien l’impact personnellement ressenti, alors qu’ils n’ont pratiquement aucun effet sur la perception globale des inégalités sociales. A l’inverse, cette dernière est bien expliquée par l’adhésion à des valeurs. Le registre global d’appréhension des inégalités est donc principalement dépendant d’orientations idéologiques, tandis que le registre personnel est exclusivement dépendant de la position des individus dans la stratification sociale.

Mots-clés

statut social, inégalités, stratification sociale, discrimination, justice sociale, frustration relative

A télécharger sur HALSHS

How to explain the perception of social inequalities in France?

Abstract

This article aims to test three explanatory theories of the perception of social inequalities, on the basis of a quantitative survey, completed by qualitative interviews. We will examine the theory of “in the best interests” linked to social position, the theory of the possible effect of relative deprivation mechanisms and the theory of values in terms of social justice. The results show contrasting effects of the different explanatory variables according to the perception level of inequality. Social status as well as relative deprivation mechanisms explain the personally felt impact, whereas they have practically no effect on the wider perception of social inequalities. On the other hand the perception of inequalities in society is associated, whatever the subject’s social status, with principles of justice. It is not the position of individuals in the system of social stratification that informs their perception of inequalities, but rather principles that are largely independent of their social status.

Keywords

social status, social stratification, discrimination, inequality, social justice, relative deprivation


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *