L’écart et l’entre. Ou comment penser l’altérité

François Jullien

François Jullien est Professeur à l’Université Paris Diderot et titulaire de la Chaire sur l’altérite du Collège d’études mondiales. Il a récemment signé Cinq concepts proposés à la psychanalyse (Chantiers 3, Grasset, Paris, mars 2012) ; Entrer dans une pensée, ou des possibles de l’esprit (Gallimard, Bibliothèque des idées, Paris, mars 2012) ; Philosophie du vivre (Gallimard, Bibliothèque des idées, Paris, 2011).

Sur le site du Collège d’études mondiales.

Résumé

Dans sa leçon inaugurale, François Jullien dresse un bilan de son chantier engagé entre pensée chinoise et philosophie ; et présente les voies selon lesquelles il aborde la pensée de l’altérité. Partant de l’extériorité de la Chine vis-à-vis de la pensée européenne, il évoque ce qu’a été la « déconstruction du dehors » entamée à partir de ce détour chinois. Rejetant les notions de différence et d’identité culturelles, il leur substitue les concepts d’écart et de fécondité ; à partir de quoi il construit un concept de l’entre, généré par l’écart, et situant le commun de l’humain. Car le commun n’est pas le semblable. Car il convient de refuser à la fois l’universalisme facile et le relativisme paresseux. C’est seulement à partir d’un tel travail que l’on peut concevoir l’ « autre » comme catégorie mobile, ni aplatie ni non plus absolutisée, qui soit effectivement promotrice de l’humain comme de la pensée.

Le texte

Leçon inaugurale de la Chaire sur l’Altérité, Collège d’études mondiales. La Chaire de François Jullien est le fruit d’un partenariat entre la Fondation Maison des sciences de l’homme, PSA Peugeot Citroën et l’Université de Paris Diderot.

Où trouver ce document

http://halshs.archives-ouvertes.fr/FMSH-WP/halshs-00677232

Pour citer ce document

François Jullien, L’écart et l’entre. Ou comment penser l’altérité, FMSH-WP-2012-03, février 2012.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *