Entre crise du capitalisme et productivisme : Circulations et hybridations dans le communisme italien et français des années 1940

Massimo Asta, Entre crise du capitalisme et productivisme. Circulations et hybridations dans le communisme italien et français des années 1940, FMSH-WP-2017-126, février 2017..

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Ce working paper analyse l’usage dans le débat interne et dans le discours public de certains des principaux paradigmes économiques qui dominent la lecture communiste du capitalisme en France et en Italie dans les années 1940. Il indique la présence d’un système cultu-rel commun où les éléments d’homogénéité tendent à l’ emporter. Cette culture est le résultat de l’appropria-tion des revendications traditionnelles du mouvement ouvrier, du processus de socialisation du marxisme ainsi que de la réception et de la réélaboration des idéologies économiques soviétiques.

L’auteur

Massimo Asta est chercheur en post-doctorat rattaché à l’IDHE.S, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, collaborateur didactique en histoire contemporaine à l’Université de Sassari et enseignant à Sciences Po. Il a été chercheur invité au Centre d’histoire de Sciences Po et boursier Fernand Braudel de la FMSH. Ses recherches portent sur l’histoire des gauches en Europe occidentale, sur l’expertise économique, sur l’histoire sociale et politique du second après-guerre en Italie, sur l’histoire transnationale et comparative. Ses contributions ont paru, entre autres, dans : Studi Storici ; Giornale di storia contemporanea ; Histoire@politique. Politique, culture, societé ; Workers of the world journal ; Annali della Fondazione Giuseppe di Vittorio.

Le texte

Ce texte a été rédigé dans le cadre d’une bourse Fernand Braudel IFER incoming lors de mon séjour à l’IDHE.S, Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne en 2012-2013.

Abstract

This working paper analyses the use within the internal debate and public discourse of some of the principal economic paradigms that organize the communist vision of capitalism in France and Italy during the 40s. This study marks the presence of a common cultural system, where the elements of homogeneity prevail. Their economic culture is the result of the appropriation of the workers movement’s traditional demands, the process of the socialisation of Marxism and the reception and reworking of the soviet economic ideology.

Download on Open Archives halshs


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *