Archives de catégorie : Position Papers

Cosmopolitisme et prédication islamique transfrontalière : le cas de Maulana Abdul Aleem Siddiqui

4048826987_4856acce4ePosition paper par Samadia Sadouni, Cosmopolitisme et prédication islamique transfrontalière : le cas de Maulana Abdul Aleem Siddiqui, FMSH-PP-2013-08, septembre 2013.

L’auteur

Maître de conférences en science politique à l’Institut d’études politiques de Lyon, Samadia Sadouni travaille sur le transnationalisme musulman en Inde et en Afrique du Sud. Elle a notamment publié La controverse islamo-chrétienne en Afrique du Sud. Ahmed Deedat et les nouvelles formes de débat, Aix-en-Provence, Presses Universitaires de Provence, 2011.

Le texte

Ce texte a été élaboré à la suite d’une mission effectuée en Inde en 2011 par l’auteure dans le cadre du programme de coopération bilatérale France-Inde en sciences sociales conclu entre la Fondation Maison des sciences de l’homme et l’Indian Council of Social Science Research (ICSSR, New Delhi).

Résumé

Figure de l’islam d’Inde du Nord, Maulana Abdul Aleem Siddiqui (1892-1954) a su déployer à partir de la ville de Meerut des stratégies transnationales pour la prédication islamique dans l’empire britannique et plus particulièrement dans l’espace de l’océan Indien. Sa trajectoire religieuse relève d’une tradition indienne musulmane qu’il a su rénover par des pratiques cosmopolitistes et qui a, par la suite, servi le nationalisme religieux des premiers leaders du Pakistan.

Mots-clés

Islam, Abdul Aleem Siddiqui, cosmopolitisme, prédication, transnational

Pour télécharger ce position paper sur HALSHS

Cosmopolitism and cross-border Islamic preaching: the case of Maulana Abdul Aleem Siddiqui

Abstract

A Figure of Islam in North India, Maulana Abdul Aleem Siddiqui (1892-1954) was able to deploy, from the town of Meerut, transnational strategies for Islamic preaching in the British Empire, particularly in the area the Indian Ocean. His religious trajectory belongs to an Indian muslim tradition which the Maulana was able to renovate through cosmopolitist practices. This proved itself to be useful for the religious nationalism of the first leaders of Pakistan.

Keywords

Islam, Abdul Aleem Siddiqui, cosmopolitism, preaching, transnational

Pour télécharger ce position paper sur HALSHS

Étudier l’exil

ppnuseloviciPosition paper d’Alexis Nuselovici (Nouss) est professeur de littérature générale et comparée à l’Université d’Aix-Marseille, FMSH-PP-2013-09, septembre 2013.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

L’auteur

Alexis Nuselovici (Nouss) est professeur de littérature générale et comparée à l’Université d’Aix-Marseille. Il a jusque récemment occupé le poste de Chair of Modern Cultural Studies à l’Université de Cardiff (Royaume-Uni) et a enseigné auparavant à l’Université de Montréal. Il a été professeur invité au Brésil, en Turquie, en Espagne et en France. Directeur ou membre de plusieurs équipes de recherche internationales, il est responsable du séminaire « L’expérience de l’exil » au Collège d’études mondiales. Il a publié une dizaine de livres dont Plaidoyer pour un monde métis (2005) et Paul Celan. Les lieux d’un déplacement (2010).

Résumé

L’expérience « exilique », à la fois condition et conscience, déploie une potentialité heuristique unique, et pourtant négligée, face aux nouvelles réalités migratoires incluant des catégories aussi variées que, entre autres, le migrant, le réfugié, le clandestin, catégories qu’il importerait toutefois de penser ensemble. Étudier les manifestations de l’exil en tant qu’expérience recentre sur l’humain les discours traitant de la migration et permet de réfléchir à une société plus inclusive dans une perspective tant éthique que politique. Ces constats invitent à créer un champ scientifique interdisciplinaire à nommer « études exiliques », représenté dans le domaine anglo-saxon mais inexistant dans la francophonie.

Mots-clefs

exil, migration, expérience, territoire, études exiliques

Studying Exile

Abstract

Exile, the concept and the experience, conveys a significant although neglected heuristic force in our contemporary world in which new migratory movements include such diverse categories as migrant, refugee or undocumented person, types of experiences that need to be examined together. To study exile as an experience brings back the human dimension into discourses on migration and invites to conceive of a more ethically and politically inclusive society. These considerations have called forth the attempt to create a multi-disciplinary research field called “études exiliques” [exile studies] present in the Anglo-Saxon domain but inexistent in the francophone one.

Keywords

exile, migration, experience, territory. exile studies

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Les soins médicaux portés aux patients âgés incapables de s’autogérer

Senior using a walkerPosition paper par Ingrid Brena, Les soins médicaux portés aux patients âgés incapables de s’autogérer, FMSH-PP-2013-06, mai 2013.

L’auteur

Chercheur à l’institut de sciences juridique de l’Unam, où ell est coordonatrice du département d’études en droit et santé, Ingrid Brena participe depuis plusieurs années aux programmes de bioéthique qui ont été impulsés et relayés dans le cadre de la Msh depuis plus de vingt ans. Elle est une des représentantes majeures du Mexique dans ces programmes et elle travaille tout particulièrement actuellement sur l’apport du droit français dans les problèmes contemporains de la bioéthique, en particulier dans le domaine de la fin de vie. Coordinatrice du projet d’élaboration du Code civil du District Fédéral au Mexique, en 2000, qui a servi de base à l’élaboration du nouveau texte, elle a participé à l’élaboration des réformes pour le code civil du District fédéral pour l’incapacité juridique en 2012. Elle a publié plusieurs ouvrages, parmi lesquels El derecho y la salud, temas selectos ; Adopciones en México y algo mas . Elle a dirigé Hacia un instrumento internacional de bioética para America Latina, et Fertilización asistida ou Emergencias sanitarias.

Le texte

Texte traduit par Dominique Fournier, responsable du programme Amérique latine à la Fondation Maison des sciences de l’homme.

Résumé

Quand un patient âgé frappé d’un certain niveau d’insuffisance mentale a besoin d’un traitement en milieu médical, de quelle manière doit agir le personnel hospitalier ? Pour répondre à cette question, ce working paper s’appuie sur le canevas proposé par la Convention de la protection des droits de l’homme et de la dignité de l’être en référence aux avancées de la biologie et de la médecine : la convention sur les  droits humains et la biomédecine, ainsi que quelques exemples de lois nationales qui prennent en compte les changements récents dans la perception des personnes âgées avec une incapacité mentale, et la manière dont leurs droits doivent être protégés. Cet article propose quelques instructions générales fondées sur les documents mentionnés à l’intention du personnel médical pour leur manière de traiter les patients fragilisés, et en particulier ceux qui souffrent d’incapacité mentale. D’un côté, ce personnel doit assurer un service à ces patients en suivant des protocoles bien établis. D’un autre côté, il se doit de respecter leurs droits, tels que le droit à être tenu informé exactement de leur état de santé et le respect de leur propre détermination à prendre eux-mêmes une décision les concernant.

Mots-clés

patients âgés, incapacité mentale, médecine, santé, droits nationaux, conventions internationales

 Pour télécharger ce position paper sur HALSHS

Guidelines for medical care towards elderly patients with self-sufficiency disabilities

Abstract

When an elderly patient with a certain level of mental disability requests treatment at a medical facility, how should health care personnel proceed? To address this question, this working paper uses as a framework the Convention for the Protection of Human Rights and Dignity of the Human Being with regard to the Application of Biology and Medicine: Convention on Human Rights and Biomedicine, as well as some national laws that embed some of the recent changes on the perception of mentally disabled elders and how their rights should be protected.

This paper suggests some general guidelines based on the abovementioned documents with the intention of leading healthcare personnel about the handling of frail patients and specially those with a degree of mental disability. On one hand, healthcare personnel must provide services to these patients following established protocols. On the other hand, they must respect their rights such as the right of information about their health condition and the respect of their self-determination to allow their own decision-making.

Keywords

elderly patients, mental disability, medical care, health, international conventions

Verdi, Wagner, and Politics in Opera. Bicentennial Ruminations

MitchelcohenRicardUrgelOpera
« Opera » par Ricard Urgel

Working paper de Mitchell Cohen, professeur de sciences politiques au Bernard Baruch College et à la Graduate School de l’Université de New York, Verdi, Wagner, and Politics in Opera. Bicentennial Ruminations. FMSH-PP-2012-05, mai 2013.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

The author

Mitchell Cohen is completing a book on Politics and the Birth of Opera and is professor of political science at Bernard Baruch College and the Graduate School of the City University of New York. He was co-editor of Dissent Magazine from 1991-2009 and among his books is The Wager of Lucien Goldmann (Princeton University Press).

Abstract

This paper is composed of a series of reflections on some aspects of the relation between politics and opera. It focuses on Verdi and Wagner. This year marks the bicentenary of both composers and Mitchell Cohen, a professor of political science at the City University of New York compares the political ideas in operas (and in other writings) by both composers. Both men are identified with nationalism, but their nationalisms were radically different.

Keywords

Verdi, Wagner, bicentenary, opera, politics, nationalism

Verdi, Wagner, Politique et Opéra. Ruminations bicentenaires

Résumé

Cet article est composé d’une série de réflexions concernant quelques aspects de la relation entre la politique et l’opéra. Il se focalise sur les compositeurs Verdi et Wagner dont on fête le bicentenaire cette année. Mitchell Cohen en tant que  professeur de science politique à la CUNY, compare les idées politiques des opéras et d’autres écrits de deux compositeurs. Malgré le fait que les deux s’identifient au nationalisme, leur pensée représente des formes de nationalisme radicalement différentes.

Mots-clés

Verdi, Wagner, bicentenaire, opéra, politique, nationalisme

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Race, colour, and skin colour in Brazil

Antonio Sérgio Alfredo Guimarães, Race, colour, and skin colour in Brazil, FMSH-PP-2012-04, july 2012.Antonio Sérgio Alfredo Guimarães, Race, colour, and skin colour in Brazil, FMSH-PP-2012-04, july 2012.

Pour télécharger le Position Paper sur HALSHS/To download the Paper from HALSHS.

The author

Antonio Sérgio Alfredo Guimarães is a Chair Professor of Sociology at the University of São Paulo, Researcher 1A of CNPq, and Full Researcher at Centro de Estudos da Metrópole, supported by FAPESP (Fundação de Pesquisa do Estado de São Paulo). He is currently Titulaire de la Chaire brésilienne de sciences sociales Sérgio Buarque de Holanda, Fondation Maison des sciences de l’homme.

He does research on racial, national and class identities, Black social movements, affirmative actions, and Black intellectuals. He has published among others books: Preconceito Racial – Modos, Temas, Tempos. São Paulo, Ed. Cortez, 2008; Classes, raças e democracia, São Paulo, Editora 34, 2002; Racismo e anti-racismo no Brasil, São Paulo, Editora 34, 1999; 2ª. Edição 2005.

Abstract

The contemporary anti-racist zeal is banning the word ‘race’ of our everyday vocabulary. This practice was sanctioned by UNESCO in the postwar years and is now widespread in the press in Brazil. ‘Skin colour’ became the morally correct way to refer to physical differences before covered by the idea of ‘race’. Such a development would be inconsequential if the contemporary social sciences had not included in our vocabulary ‘skin colour’ as a natural concept, morally neutral. In this article, taking a Brazilian perspective, where ‘colour’ was historically constructed as a variant of ‘race’, I try to show the deception of such a naturalistic practice, and suggest that the classification of people by ‘skin colour’, not only has its foundation in the idea of race, but tends to bipolarity, unlike the Brazilian concept of ‘colour’, which is based on the ideology of whitening.

Keywords

race, racism, anti-racism, skin colour, whitening, Brazil

Résumé

Le militantisme anti-raciste contemporain est en train de bannir le mot « race » de notre vocabulaire quotidien. Cette pratique a été sanctionnée par l’UNESCO dans les années d’après-guerre et est maintenant largement répandue dans les médias au Brésil. La « couleur de peau » est devenue la manière moralement correcte de faire référence aux différences physiques auparavant désignées par la notion de race. Un tel développement serait sans conséquence si les sciences sociales contemporaines n’avaient pas inclus dans notre vocabulaire la « couleur de peau » comme concept naturel et moralement neutre. Dans cet article, à partir d’une perspective brésilienne, où la « couleur » a été historiquement constituée comme une variante de la « race », j’essaie de montrer que cette forme de naturalisation manque son but, et je suggère que la classification des gens par la « couleur de peau », non seulement a ses fondements dans l’idée de race, mais en outre tend à la bipolarisation, contrairement au concept brésilien de « couleur », qui est fondé sur l’idéologie du blanchissement.

Mots-clés

race, racisme, anti-racisme, couleur, couleur de peau, blanchissement, Brésil

Raça, cor e cor da pele no Brasil

Resumo

O afã anti-racista contemporâneo está banindo a palavra ‘raça’ do nosso vocabulário cotidiano. Tal pratica foi sancionada pela UNESCO nos anos do pós-guerra e hoje está disseminada na imprensa. “Cor da pele” passou a ser o modo moralmente correto de se referir às diferenças físicas antes recobertas pela ideia de “raça”. Tal desdobramento seria sem consequências se as ciências sociais contemporâneas também não tivessem incluído em seu vocabulário “cor da pele” como um conceito natural, moralmente neutro. Nesse artigo, a partir da realidade brasileira, onde a “cor” foi historicamente construída como uma variante da “raça”, procuro demonstrar o engano naturalista de tal prática, e sugerir que a classificação das pessoas por “cor da pele”, não apenas tem seu fundamento na ideia de raça, mas tende à bipolaridade, ao contrário do conceito brasileiro de “cor”, que se fundamenta na ideologia de embranquecimento.

Palavra-chave

raça, racismo, anti-racismo, cor da pele, embranquecimento, Brasil

Pour télécharger le Position Paper sur HALSHS/To download the Paper from HALSHS.

La nouvelle politique européenne de l’Allemagne : L’émergence de modèles de légitimité en concurrence ?

Timm Beichelt, La nouvelle politique européenne de l’Allemagne : L’émergence de modèles de légitimité en concurrence ?, FMSH-PP-2012-03.

L’auteur

Timm Beichelt a occupé du 1er avril au 30 juin 2011 les fonctions de professeur invité à l´Université Paris 1 (Sorbonne-Panthéon) et de directeur de recherche à la Fondation Maison des Sciences de l’Homme (FMSH) ainsi qu’au Centre Interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne (CIERA) à Paris. Il remercie ces trois organisations pour le soutien apporté à son séjour de recherche.

Résumé

Comment doit-on interpréter des décisions récents du gouvernement allemand qui sont perçues comme une politique forte vis-à-vis l’Union Européenne ? Un projet de recherche mené à l’Université Européenne de Francfort sur l’Oder (Allemagne) essaye de contextualiser la politique européenne de l’Allemagne en partant de l’hypothèse suivant laquelle des différentes modèles de légitimité de la politique européenne mènent à une stratégie européenne hétérogène de la République Fédérale.

Mots-clefs

européanisation, intégration européenne, politique allemande, légitimité, Allemagne

Pour télécharger ce position paper

Mars 2012 : Un an après Fukushima, le Japon entre catastrophes et résilience

Jean-François Sabouret

Jean-François Sabouret

Sociologue, spécialiste du Japon contemporain, Directeur de recherche au CNRS et directeur du Réseau Asie et Pacifique – Imasie (FMSH-CNRS).

Il a publié en janvier 2011: Japon, la fabrique des futurs, CNRS Éditions.

Pour télécharger ce document.

Résumé

Le séisme et le tsunami du 11 mars au Japon qui ont causé la mort ou la disparition de plus de 19 000 personnes, ont joué le rôle d’un révélateur d’une vaste crise sociale qui, tel un feu, ne cherchait qu’une bonne occasion de se développer : crise de l’emploi, crise de l’innovation technologique, crise de la compétitivité, crise de la natalité, crise de l’abandon des personnes âgées, crise de confiance à l’égard du monde politique et à l’égard des médias officiels. Pourtant le Japon des grandes entreprises et de la finance, saura-t-il se souvenir de ce qu’il doit au peuple japonais au travail depuis 1945, peuple quasi exemplaire, ou bien, en investissant ailleurs à l’étranger, fera-t-il le choix de l’abandonner à tous les désespoirs et autres démons dont on sait, par le passé, où ils ont mené le Japon. Nous faisons le pari optimiste d’un nouveau « new deal » entre le Japon des classes moyennes et le monde des entrepreneurs.

Mots-clefs

Fukushima, séisme, tsunami, politique japonaise, Tôhoku, reconstruction du Tôhoku, nucléaire au Japon, crise économique japonaise

Abstract

The earthquake and tsunami that struck Japan on March 11, causing the death or disappearance of more than 19,000 people, have unveiled a large social crisis that was waiting to spread like wild fire: the crises of employment, technological innovation, competitiveness, birth, abandonment of the elderly, confidence in the world of politics and medial officials. However, will Japan’s big companies and finance remember what they owe to the Japanese people, who have been working since 1945, people of somewhat exemplary quality? Or in investing abroad, will the country choose to abandon its people in despair and to feed them to the demons, of which have plagued its past. We are betting on an optimistic new ‘new deal’ between Japan’s middle classes and the world of businessmen and women.

Keyword

Fukushima, earthquake, tsunami, Japanese politics, Tohoku, Tohoku reconstruction, nuclear in Japan, Japanese economic crisis.

Pour télécharger ce document.

Public Security and the Indian State

Ajay K. Mehra

Political scientist by training, Director (Honorary) of Centre for Public Affairs, a platform for public discourse, along with several public intellectuals. He has been a fellow at the University of Maryland, USA (1991 for 6 months), Salzburg Seminar, Austria (1992). He has researched and written extensively on public security, institutions and governance. Ajay K. Mehra was a member of the Expert Group on Diversity Index (2008); constituted by the Ministry of Minority Affairs, Government of India. He was a member of the Task Force on “Criminal justice, national security and Centre-State cooperation” set up by the Commission on Centre-State Relation, Government of India during 2008-09.

As Visiting Professor at the Fondation Maison de Sciences des l’Homme, he has coedited with René Lévy The Police, State and Society: Perspectives from India and France (Pearson Education, 2011) and is preparing, with René Lévy, another volume on Social Violence and Police and an international conference on “The dilemmas of policing in fast-growing democratizing societies”. He is currently engaged with FMSH partnership on an international research project on “Sharing Sovereignty; Identity, Regionalism And Autonomy: A Cross-National Perspective”.

This paper is published in the frame of the Indo-French Programme of the FMSH.

Abstract

Public security discourse changes how public order has been traditionally viewed by states across the world. India, a country that attained independence from British colonialism in 1947 and has been democratising since, has faced the dilemma and challenges of preparing its security agencies, steeped in colonial culture and politicised since independence, to face the challenges of twenty first century. Organisational, criminal justice system and attitudianal issues dog the public security architecture in India. Since the Constitution of India has assigned the responsibility of public order to states, federal frictions to have arisen lately in dealing with security issues in the national domain such as terrorism and Maoism. The police and other public institutions responsible for the task must be braced up to meet the emerging challenges.

Keywords

police, security, India, justice, federalism, State

FMSH-PP-2012-02 Mehra.