Archives de catégorie : Directeurs d’études associés (DEA)

La liberté et l’expérience politique des femmes face à la crise : les féminismes italiens et leurs prolongements au XXIe siècle

Stefania Tarantino, La liberté et l’expérience politique des femmes face à la crise : les féminismes italiens et leurs prolongements au XXIe siècle, FMSH-WP-2016-112, avril 2016.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Près de quarante ans nous séparent de la première rencontre nationale de Paestum (1976) ; les deux rencontres nationales organisées à Paestum respectivement en 2012 (par les féministes actives dans les années ’70 : Primum vivre même dans la crise. La révolution nécessaire. Le défi féministe dans le cœur de la politique) et en 2013 (par les féministes nées dans les années ’70 : Libera ergo sum. La révolution nécessaire. Le défi féministe dans le cœur de la politique), ont mis en lumière l’urgence de se retrouver pour comprendre ensemble les nouvelles formes de pratiques politiques à impulser face aux contradictions du temps présent. Il ne s’agit absolumet pas de créer un sujet défini, réduit à une seule voix, mais tout au contraire de récupérer la force plurielle et variée des voix qui émergent à partir d’un sentiment et d’un désir partagé : donner une orientation différente à la vie de ce pays, en sachant que c’est seulement dans des relations « incarnées » que la singularité devient efficace, pour et dans la recherche de nouvelles pratiques politiques.

L’auteur

Chercheure à l’université l’Orientale de Naples et collaboratrice à l’université Federico II de Naples (Italie) au sein de la Chaire d’Histoire de la philosophie, Stefania Tarantino est titulaire de deux doctorats en philosophie, l’un intitulé La libertà in formazione. La comunicazione filosofica in Jeanne Hersch e in María Zambrano, obtenu à l’Université de Genève en 2007 et l’autre « Vivir desviviendose ». Personale e impersonale nel pensiero di Simone Weil e di María Zambrano, obtenu à l’Institut de sciences humaines, Naples/Florence, en 2011. Elle est professeure auprès de l’Institut italien pour les études philosophiques à Naples. Elle est l’auteure de plusieurs ouvrages et de nombreux articles, parmi lesquels récemment : Femminismo e Neoliberalismo. Libertà femminile versus  imprenditoria di sé e precarietà, (sous la direction de), Natan, Benevento 2014 ; Άνευ μητρός/senza madre. L’anima perduta dell’Europa. Maria Zambrano e Simone Weil, Collana Diotima – Questioni di filosofia e politica, La Scuola di Pitagora, Naples 2014.

Le texte

Ce texte a été rédigé dans le cadre du séminaire « Genre, politique, sexualité(s). Orient / Occident » dirigé par Christiane Veauvy à la Fondation Maison des sciences de l’homme. Il a été présenté lors de la séance tenue le 29 janvier 2014. Le texte est accompagné d’une introduction par Christiane Veauvy et d’une introduction à la discussion par Stefania Ferrando. Stefania Tarantino a bénéficié d’un poste de DEA à la FMSH en octobre 2014.

Abstract

In this very rich and fruitful momentum of the Italian feminism, where many topics of different political generations criss-cross and clash, obviously a theoretical and a practical reflection is essential, especially in order to face the crisis in politics, economy, labour and democracy, not just in Italy but throughout in Europe. What ‘s absolutely necessary today, is a transformation of the social and human fabric in order to change and to renew the prospect. Forty years have passed since our first national encounter in Paestum (1976); both national encounters organized in Paestum again in 2012 (by feminists born in the seventies: ‘Primum vivere’ even in the crisis. The needed revolution. The feminist challenge in the heart of politics) and in 2013 (‘Libera ergo sum’ The needed revolution. The feminist challenge in the heart of politics) brought to light the urgent need to meet again in order to understand together the new policies and to imagine new ways to practice them amidst the contradictions of our times. We don’t want at all to shape one compact ideology in a unique voice but quite to the contrary to collect the plural and manifold force of the voices that arise out of a common feeling and desire, in order to orient in a different direction the life of this country, knowing that only “incarnate” relations really give each singularity a chance in search of new politic practices.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Premature Deindustrialization in India and Re thinking the Role of Government

Sudip Chaudhuri, Premature Deindustrialization in India and Re thinking the Role of Government, FMSH-WP-2015-91, april 2015.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

The paper is on premature deindustrialization that India is experiencing and the role that government must play. Significant economic reforms were initiated in India in the early 1990s. These have brought about significant changes in the economy, but these have failed to stimulate the manufacturing sector. In fact the situation is worse than that in the pre-reforms period. After discussing the nature of the manufacturing crisis, the paper focusses on three important aspects – import liberalization, foreign direct investment and technological development.  The paper analyses the impact of reforms and what has been the official response. The paper stresses the vital importance of industrial policy in India today. It argues for an industrial strategy coordinated and led by the government. The objective of such an intervention is not to replace the private sector but to supplement the efforts of the private sector and enable it to play a more proactive role.

The author

Sudip Chaudhuri is a Professor of Economics at the Indian Institute of Management Calcutta. His research interests include industrial policy, role of state in developing countries and intellectual property rights. He has published widely including a book on WTO and India’s Pharmaceuticals Industry: Patent Protection, TRIPS and Developing Countries, Oxford, University Press. He has done commissioned studies for various organizations including the World Health Organization, Geneva, United Nation Development Programme, New York, United Nations Industrial Development  Organization, Vienna, Reserve Bank of India and the Government of India.

The text

Parts of the paper were presented in seminars (BRICs) at the Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH), Paris, where Sudip Chaudhuri was invited as an Associate Research Director (DEA) in October 2014, and Loreto College, Kolkata. This working paper will be presented at the BRIC Seminar to be held in April 2015 at the CESP, Jawaharlal Nehru University, Delhi. The author benefitted from comments and suggestions from Guilhem Fabre. This is an outcome of the research project, “State, globalization and industrial development in India: the political economy of regulation and deregulation”, coordinated by the Norwegian Institute of International Affairs.

Résumé

Ce document de travail traite de la désindustrialisation précoce que connait l’Inde et du rôle que le gouvernement devrait jouer. Les réformes importantes qui ont été lançées en Inde au début des années 1990 ont transformé l’économie, sans pour autant stimuler le secteur manufacturier. Sa situation actuelle s’est même détériorée par rapport à la période antérieure aux réformes. Après une discussion de la nature de la crise du secteur manufacturier, cet article se concentre sur trois aspects importants : la libéralisation des importations, les investissements directs étrangers et le développement technologique, où l’on analyse l’impact des réformes et les réponses officielles. L’article souligne l’importance vitale d’une politique industrielle pour l’Inde d’aujourd’hui, en argumentant en faveur d’une stratégie industrielle coordonnée et conduite par le gouvernement. L’objectif d’une telle intervention n’est pas de se substituer au secteur privé mais de contribuer à ses efforts et de de lui permettre de jouer un rôle plus dynamique.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

The faithful assistant. Muhiddin Faizulloev’s life and work in the light of Soviet ethnography

ethnographic-shogird_compresseSophie Roche, The faithful assistant. Muhiddin Faizulloev’s life and work in the light of Soviet ethnography, FMSH-WP-2014-85, novembre 2014.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Muhiddin Faizulloev studied ethnography in Dushanbe (Tajikistan) and Moscow and finished his dissertationafter a long and painful struggle against established authorities. Over the course of his career Muhiddin Faizulloev accompanied more than thirty ethnographic and archaeological expeditions and produced many
ethnographic field diaries. Even more interesting was that he had worked with and for Sergei Polyakov (Moscow State University) and Valentin Bushkov (Main Archival Department, Moscow), two ethnographers who have published extensively on the Tajik people. Faizulloev’s view of events and scholarly works is refreshing and helps contextualize the sometimes problematic books that Moscow’s ethnographers produced. The article sheds light on the question of ethnographic knowledge production more generally and on the ethnographic work and life of Muhiddin Faizullov in Tajikistan more specifically.

The author

Sophie Roche is currently leading the junior research group “The Demographic Turn in the Junction of Cultures” at the Cluster of Excellence Asia and Europe in a Global Context at the University of Heidelberg. She worked at the Max Planck Institute for Social Anthropology in Germany between 2005 and 2010 and received her PhD from the Martin-Luther University Halle-Wittenberg in 2010 with a thesis on the problem of youth bulge and conflict. She then joined the Zentrum Moderner Orient in Berlin (2010 to 2013) with a project on jihad in text and context. At this institute she also edited a book containing the texts and biographies of leading orientalists (Arabists) from Central Asia and Russia. In 2014 she received a grant by the FMSH in Paris to work on Islam among Central Asian migrants in Russia. She has extensive ethnographic experiences in Tajikistan since 2002 and in Russia since 2010 and has authored several articles that contextualize Tajikistan within theoretical debates.
Recent publications: The Faceless Terrorist. Jihād and Mujāhid in the Cultural Context of Central Asia. (Accepted by Transcultural Research – Heidelberg Studies on Asia and Europe in a Global Context); Domesticating youth. The Dynamics of Youth Bulge in Tajikistan. New York, Oxford: Berghahn Books, 2014; Central Asian Intellectuals on Islam: between Scholarship, Politics and Identity. (Editor of the volume) Berlin: Klaus Schwarz, ZMO Studien 32, 2014.

The text

This paper was developed during a research stay as a Directeur d’étude associé (DEA), with the FMSH in Paris in 2014, based on material provided between 2013 and 2014 by Muhiddin Faizulloev from the University of Khujand, and has profited from the careful comments and suggestions by Tsypylma Darieva, from the University of Jena.

Résumé

Muhiddin Faizulloev, après avoir poursuivi ses études d’ethnographie à Douchanbé au Tadjikistan et à Moscou,dut lutter contre les autorités établies pour achever sa thèse. Pendant ses vingt ans de carrière, Faizulloev a participé à une trentaine d’expéditions ethnographiques et archéologiques, produisant de nombreux carnets de terrain ethnographiques. Il eut l’occasion de travailler, entre autres, avec Sergei Poliyakov (de l’université d’Etat de Moscou) et Valentin Bushkov (du Département principal des Archives à Moscou), deux ethnographes qui ont beaucoup publié sur la population du Tadjikistan. Les perspectives de Faizulloev sur les évènements des quarante dernières années et sur la production de savoir ethnographique dans cette période renouvellent les questionnements et aident à penser dans leur contexte historique les ouvrages académiques parfois problématiques produits à Moscou. L’article met en lumière plus généralement la question de la production de savoir ethnographique et, plus spécifiquement, la vie et le travail ethnographique de Muhiddin Faizulloev au Tadjikistan.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

The welfare state and globalization in North America

SalamaigIlan Bizberg, The welfare state and globalization in North America, FMSH-WP-2014-65, mai 2014.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Most studies on globalization have concentrated on the effects of the circulation of capitals and goods on the economies of the more developed and underdeveloped countries. There have been few studies dealing with the effects of globalization on social policies and on the social security systems of different countries. In the present paper, I discuss the transformation of the social protection system in the three countries that constitute the North American Free Trade Agreement (NAFTA): The United States, Canada and Mexico. Although the three countries are under similar pressure from globalisation they have not converged to a liberal, residual system as most analysts predicted. To understand why one has to remember that globalization is not an impersonal movement that imposes itself from the outside, but it is a socio-economic arrangement that is endorsed by external and internal economic (multinationals, national enterprises) and political actors (international economic institutions, national elites).

L’auteur

Ilán Bizberg est professeur-chercheur du Centre d’Études Internationaux, El Colegio de México, membre associé à l’étranger du CADIS/EHESS, Paris, membre associé du Collège International « Zwischen Raumen » de l’Institut Latino-Américain de l’Université Libre de Berlin, membre associé du CEIM/Université de Québec à Montréal. Niveau III du Sistema Nacional de Investigadores. Titulaire d’un Doctorat en Sciences Sociales à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales. Il a eu la Bourse «Alexander von Humboldt», octroyée par la Fondation Alexander von Humboldt pour des études postdoctorales à l’Université de Bielefeld, en janvierdécembre 1992. Il a été professeur invité de Sciences Po Paris et Poitiers. Il a occupé les Chaires Alfonso Reyes et Simon Bolivar de l’IHEAL, Université de Paris III et la Chaire des Amériques à l’Université de Rennes. Il a été Directeur d’études à l’EHESS, Directeur d’Etudes Associé à la Fondation Maison des sciences de l’homme, chercheur associé au CNRS-CREDAL, et Public Policy Scholar au Woodrow Wilson Center, Washington.

The text

An oral version of this text was first presented at the seminar of the CADIS/EHESS in the frame of an invitation as Directeur d’Etudes at the EHESS in November 2012, then presented at a Conference in the North American Studies Programme, Saint Anthony’s College, University of Oxford and rewritten in December 2013 in the frame of a research stay at the Fondation Maison des sciences de l’homme.

Résumé

La plupart des études sur la mondialisation se sont concentrées sur les effets de la circulation des capitaux et des marchandises sur les économies des pays développés et sous-développés. Peu d’analyses se sont portées sur les effets de la mondialisation sur les politiques sociales et les systèmes de sécurité sociale. Dans ce papier, je discute la transformation des systèmes de protection sociale dans les trois pays qui constituent l’Accord de libre échange nord-américain (ALENA ) : les États-Unis , le Canada et le Mexique. Bien que ces trois pays subissent la même pression de la globalisation, ils n’ont pas convergé vers le système libéral, résiduel que les analystes prédisaient. Il faut se rappeler que la globalisation n’est pas un mouvement impersonnel qui s’impose de soi-même de l’extérieur, mais est un arrangement socioéconomique qui est pris en charge par des acteurs économiques internes et externes (multinationales, entreprises nationales) et politiques (institutions économiques internationales, élites nationales).

Pour télécharger ce document sur HALSHS

La nouvelle politique européenne de l’Allemagne : L’émergence de modèles de légitimité en concurrence ?

Timm Beichelt, La nouvelle politique européenne de l’Allemagne : L’émergence de modèles de légitimité en concurrence ?, FMSH-PP-2012-03.

L’auteur

Timm Beichelt a occupé du 1er avril au 30 juin 2011 les fonctions de professeur invité à l´Université Paris 1 (Sorbonne-Panthéon) et de directeur de recherche à la Fondation Maison des Sciences de l’Homme (FMSH) ainsi qu’au Centre Interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne (CIERA) à Paris. Il remercie ces trois organisations pour le soutien apporté à son séjour de recherche.

Résumé

Comment doit-on interpréter des décisions récents du gouvernement allemand qui sont perçues comme une politique forte vis-à-vis l’Union Européenne ? Un projet de recherche mené à l’Université Européenne de Francfort sur l’Oder (Allemagne) essaye de contextualiser la politique européenne de l’Allemagne en partant de l’hypothèse suivant laquelle des différentes modèles de légitimité de la politique européenne mènent à une stratégie européenne hétérogène de la République Fédérale.

Mots-clefs

européanisation, intégration européenne, politique allemande, légitimité, Allemagne

Pour télécharger ce position paper