Archives de catégorie : Working Papers

L’Égypte entre contraintes nationales et tensions régionales, ou comment les BRICs s’insèrent dans les rapports entre libéralisme économique et réformisme autoritaire

Stéphane Valter, L’Égypte entre contraintes nationales et tensions régionales, ou comment les BRICs s’insèrent
dans les rapports entre libéralisme économique et réformisme autoritaire, FMSH-WP-2017-132, août 2017

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Ce papier cherche à faire le point sur la situation de l’Égypte comme pays à statut intermédiaire et à influence régionale ayant tissé de nombreux liens avec quelques BRICs afin de s’émanciper de la tutelle nord-américaine et de faire contrepoids à l’aide financière – conditionnée – de l’Arabie saoudite. L’hypothèse est que ce sont essentiellement les paramètres nationaux (sociaux, économiques et sécuritaires) qui déterminent les alignements extérieurs. Le contexte international volatile est un élément supplémentaire influant sur les choix du gouvernement égyptien : tensions croissantes entre Washington et Moscou, volonté chinoise d’affirmation régionale, incertitudes de l’Union européenne. Tous ces éléments obligent le gouvernement égyptien à naviguer entre différents partenariats, selon les contraintes du moment, pour les achats d’armes et le choix des investisseurs.

L’auteur

Stéphane Valter est Maître de conférences (habilité à diriger des recherches) en langue et civilisation arabes à Normandie Université (Le Havre), chercheur en délégation du CNRS auprès du CEDEJ (Le Caire, USR 3123), 2016-2017.

Le texte

Ce texte est le fruit des recherches de l’auteur auprès du CEDEJ (Le Caire), à partir de septembre 2016.

Abstract

This paper tries to evaluate Egypt’s situation as an intermediary status country with regional influence which has spun links with some BRICs so as to emancipate itself from North-American tutelage and compensate for Saudi Arabia’s – conditioned – financial aid. Our hypothesis is that the determination of external alignments comes essentially from national (social, economic, and security-linked) parameters. The volatile international context constitutes an extra element which influences the Egyptian government’s choices: increasing tensions between Washington and Moscow, Chinese willingness for regional self-assertiveness, European uncertainties. All these factors oblige the Egyptian government to navigate between different partnerships according to the time’s constraints, for the purchase of weapons and the choice of investors.

Download on Open Archives halshs

Estrangements païen et nostalgies chrétiennes : Anatole France et les dieux en exil

Diego Pellizzari, Estrangements païen et nostalgies chrétiennes : Anatole France et les dieux en exil, FMSH-WP-2017-131, juin 2017.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Cette étude propose un parcours à travers les ouvrages d’Anatole France qui exploitent l’Antiquité pour créer des effets d’estrangement. L’analyse se concentre notamment sur les textes liés au thème des dieux païens en exil ou des dieux païens revenants, typique du XIXe siècle, et dont les écrits d’Heinrich Heine sont l’un des antécédents les plus importants. L’attitude ambivalente d’Anatole France à l’égard du christianisme, à la fois objet d’une critique acerbe et d’un investissement nostalgique, constitue l’un des fils conducteurs de notre interprétation.

L’auteur

Détenteur d’un master de lettres classiques en tant que Normalien de Pise, docteur en littérature comparée, Diego Pellizzari est arrivé à Paris en mai 2015, suite à l’obtention d’une bourse Fernand Braudel à la FMSH. Actuellement en contrat postdoctoral à l’OBVIL (Université Paris-Sorbonne), il s’occupe de la réception du mythe classique au XIXe siècle. Il a consacré des articles à la tragédie grecque et à sa réception moderne. Sa thèse L’esilio e il ritorno degli dèi pagani nei racconti dell’Ottocento va paraître dans la collection de l’Associazione Sigismondo Malatesta (prix Opera Critica 2015).

Le texte

Les recherches de l’auteur ont bénéficié du soutien financier du septième programme-cadre de l’Union européenne (FP7/2007-2013 – MSCA-COFUND), en vertu de la convention de subvention n°245743 — Programme de bourses postdoctorales Braudel-IFER-FMSH, en collaboration avec le Centre de Recherche en Littérature Comparée de l’Université de Paris Sorbonne (Paris IV), en 2015.

Abstract

This study intends to offer a literary itinerary through those works by Anatole France, which make use of Antiquity to provoke estrangement feelings. The focus is set in particular on those texts, linked to the 19th century theme of « gods in exile » or « revenant gods », which find a crucial antecedent in Heine’s works. One of the recurring issues in my interpretation concerns Anatole France’s ambivalent attitude towards Christianity, object, at the same time, of harsh criticism and nostalgia).

Download on Open Archives halshs

Cicéron, collectionnisme et connaissance de l´art grec

Karolina Kaderka, Cicéron, collectionnisme et connaissance de l’art grec, FMSH-WP-2017-130, juin 2017.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

L’étude tente de faire apparaître, en soulignant l’importance d’une association des documents archéologiques et des sources littéraires, les aspects du transfert des œuvres d’art grec par les Romains à la fin de la République et plus précisément au temps de Cicéron. L’orateur et homme de lettres, qui désapprouve officiellement l’intérêt pour l’art considéré comme excessif, est en réalité un collectionneur passionné d’œuvres grecques et, de plus, ses traités de rhétorique attestent même une connaissance approfondie de l’histoire de l’art dans son propre cas, mais aussi dans celui de ses contemporains.

L’auteur

Karolina Kaderka est archéologue et historienne de l’art antique. Elle a obtenu en 2012 un doctorat (co-tutelle EPHE Paris/Université de Dresde), avec une thèse consacrée au décor tympanal des temples de Rome. En tant que post-doctorante Fernand Braudel-IFER outgoing à l’Université de Constance (2013/2014) elle a commencé un projet d’étude sur des pillages d’art et la culture esthétique des Romains pendant la République romaine. Depuis 2014 ATER à l’EPHE, associée dans l’équipe d’accueil AOROC (UMR 8546), elle poursuit ses travaux sur la sculpture antique et sur les transferts culturels et artistiques entre la Grèce et Rome.

Le texte

Ce texte a été rédigé grâce au soutien de la bourse Fernand Braudel-IFER outgoing lors du séjour de l’auteure à l’Université de Constance (2013/2014).

Abstract

This study aims to show, by highlighting the importance of the combination of archaeological evidence and literary sources, the aspects of the transfer of Greek works of art by the Romans at the end of the Republic and specifically at the time of Cicero. The orator and man of letters, who officially disapproves all interest in art, considered as excessive, is actually a passionate collector of Greek art and what’s more, his treatises on rhetoric even attests a thorough knowledge of art history in his case as well as in his contemporaries’.

Download on Open Archives halshs

Economy as Matching

Philippe Steiner, Economy as Matching, FMSH-WP-2017-129, mars 2017.

Download on Open Archives halshs

The first part of the paper is devoted to explaining what is meant by matching in current economics, with a special emphasis on the works of Alvin Roth’s work on matching markets. The second part concerns the sociological underpinnings of the matching approach to the economy, showing how different it is from the market approach. Focusing on the changes brought about by the vast amount of data and the technology necessary to implement a new form of governmentality, the third part connects economy as matching to Michel Fou-cault’s views on the pastorate, showing how the old religious precept requiring the leader to govern the population as a whole and each individual in particular ( » omnes et singulatim  » in Foucault’s terms) becomes effective.

L’auteur

Philippe Steiner est professeur de sociologie à l’université Paris-Sorbonne. Chercheur au GEMASS, il conduit ses recherches sur la sociologie économique et l’histoire des sciences sociales. Il a récemment publié Donner … Une histoire de l’altruisme (Presses universitaires de France, 2016) et a co-dirigé avec S. Naulin La solidarité à distance. Quand le don passe par les organisations, (Presses universitaires du Midi, 2016).

Le texte

Ce texte a été présenté au workshop «Historicizing the economy» qui s’est tenu à la Harvard University les 23-24 septembre 2016.

Résumé

L’article vise à expliciter l’importance de la notion d’appariement dans la théorie économique contemporaine en s’appuyant sur les travaux d’Alvin Roth sur les marchés d’appariement. L’article examine ensuite les bases sociologiques de l’appariement, en soulignant les différences existant avec les bases sociales du marché. Finalement, la troisième partie tire les conséquences de l’importante quantité de données personnelles requises pour le fonctionnement des appariements pour interpréter cette nouvelle forme économique en termes de ce que M. Foucault a appelé le pastorat avec son objectif (« omnes et singulatim ») de gouverner à la fois le collectif et chaque individu en particulier.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

The multiple traditions of social movement research: theorising intellectual diversity

Laurence Cox, The multiple traditions of social movement research: theorising intellectual diversity, FMSHWP-2017-128,
mars 2017.

Download on Open Archives halshs

This paper reflects on the implications of the contemporary diversity of intellectual approaches to the study of social movements. Sketching some of the key dimensions of difference in the field, it explores the norma-tive intellectual questions raised by /acknowledging this diversity as well as the intellectual history questions involved in explaining it. In a global perspective, the question of what a  » social movement studies of the global South  » might mean exemplifies the challenge involved. The paper draws on Aristotle’s typology of knowledge to suggest some ways of handling this situation , before concluding with some open questions..

L’auteur

Laurence Cox est Senior Lecturer en sociologie à la National University of Ireland Maynooth où il dirige un programme doctoral de recherche-action participative dans les mouvements sociaux. Il a publié plus de cinquante livres, articles et chapitres sur les mouvements sociaux et religieux, dont We Make Our Own History ; Understanding European Movements ; et Marxism and Social Movements. Dr Cox est co-fondateur de la revue Interface, l’une des revues internationales les plus connues pour l’étude des mouvements sociaux, et a fondé le réseau de recherches en mouvements sociaux du Council for European Studies.

Le texte

Texte produit lors de son activité au Collège d’études mondiales (FMSH, Directeur d’études associé 2016-17).

Résumé

Le but du présent article est d’offrir un certain nombre de réflexions sur la diversité des approches actuelles à l’étude des mouvements sociaux. Il propose une esquisse des divergences clé qu’on trouve dans ce domaine, et passe en revue les questions intellectuelles normatives soulevées par la reconnaissance de cette diversité, ainsi que les questions relevant de l’histoire des idées soulevées par toute tentative d’explication. Dans une perspective globale, la question de ce que pourrait constituer une étude des mouvements sociaux du Sud illustre le défi auquel on se trouve confronté. L’auteur s’inspire de la typologie aristotélicienne du savoir pour proposer quelques moyens possibles pour gérer cette situation.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Droits de l’homme et sécularisation des rapports religions-États : quel rôle pour la jurisprudence de Strasbourg ?

Fernando Arlettaz, Droits de l’homme et sécularisation des rapports religions-États : quel rôle pour la jurisprudence de Strasbourg ? , FMSH-WP-2017-127, mars 2017.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

La Cour Européenne des Droits de l’Homme a développé l’idée que la liberté religieuse, reconnue par la Convention Européenne des Droits de l’Homme, impose des limites aux attitudes possibles des États envers le religieux. Ces limites s’inscrivent dans une démarche de privatisation du phénomène religieux ainsi que d’autonomisation entre celui-ci et le pouvoir politique. L’article propose de revisiter de manière critique l’idée de sécularisation pour comprendre le rôle de la Cour Européenne dans la construction d’un principe de neutralité étatique en matière de religion.

L’auteur

Fernando Arlettaz est docteur en sociologie du droit et institutions politiques et chercheur au CONICET (centre national de la recherche scientifique argentin). Ses domaines de spécialité sont le droit international public (en particulier, le droit international des droits de l’homme) et la philosophie/sociologie du droit. Ses recherches sont centrées sur deux grands axes : les rapports entre le religieux et le juridique et les migrations internationales.

Le texte

Les recherches menant aux présents résultats ont bénéficié d’un soutien financier du septième programme-cadre de l’Union européenne (FP7/2007-2013 – MSCA-COFUND) en vertu de la convention de subvention n° 245743 – Programme de bourses post-doctorales Braudel-IFER-FMSH, en collaboration avec le Centre d’Études Internationales et Communautaires (Université Aix-Marseille) appartenant au LabexMed.

Abstract

The European Court of Human Rights has developed the idea that religious freedom, as recognised by the European Convention on Human Rights, limits States possible approaches toward religion. The limits are related to the privatisation of religion as well as its differentiation from political power. The article proposes to evaluate the role of the European Court in the construction of a principle of State religious neutrality from the point of view of a critically revisited concept of secularisation.

Download on Open Archives halshs

Entre crise du capitalisme et productivisme : Circulations et hybridations dans le communisme italien et français des années 1940

Massimo Asta, Entre crise du capitalisme et productivisme. Circulations et hybridations dans le communisme italien et français des années 1940, FMSH-WP-2017-126, février 2017..

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Ce working paper analyse l’usage dans le débat interne et dans le discours public de certains des principaux paradigmes économiques qui dominent la lecture communiste du capitalisme en France et en Italie dans les années 1940. Il indique la présence d’un système cultu-rel commun où les éléments d’homogénéité tendent à l’ emporter. Cette culture est le résultat de l’appropria-tion des revendications traditionnelles du mouvement ouvrier, du processus de socialisation du marxisme ainsi que de la réception et de la réélaboration des idéologies économiques soviétiques.

L’auteur

Massimo Asta est chercheur en post-doctorat rattaché à l’IDHE.S, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, collaborateur didactique en histoire contemporaine à l’Université de Sassari et enseignant à Sciences Po. Il a été chercheur invité au Centre d’histoire de Sciences Po et boursier Fernand Braudel de la FMSH. Ses recherches portent sur l’histoire des gauches en Europe occidentale, sur l’expertise économique, sur l’histoire sociale et politique du second après-guerre en Italie, sur l’histoire transnationale et comparative. Ses contributions ont paru, entre autres, dans : Studi Storici ; Giornale di storia contemporanea ; Histoire@politique. Politique, culture, societé ; Workers of the world journal ; Annali della Fondazione Giuseppe di Vittorio.

Le texte

Ce texte a été rédigé dans le cadre d’une bourse Fernand Braudel IFER incoming lors de mon séjour à l’IDHE.S, Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne en 2012-2013.

Abstract

This working paper analyses the use within the internal debate and public discourse of some of the principal economic paradigms that organize the communist vision of capitalism in France and Italy during the 40s. This study marks the presence of a common cultural system, where the elements of homogeneity prevail. Their economic culture is the result of the appropriation of the workers movement’s traditional demands, the process of the socialisation of Marxism and the reception and reworking of the soviet economic ideology.

Download on Open Archives halshs

De Baal Hammon à Saturne, continuité et transformation des lieux et des cultes (IIIe siècle av. J.-C. – IIIe siècle apr. J.-C.)

Bruno D’Andrea, De Baal Hammon à Saturne, continuité et transformation des lieux et des cultes (IIIe siècle av. J.-C. – IIIe siècle apr. J.-C.), FMSH-WP-2017-125, février 2017.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Cet article présente une étude des continuités et des innovations religieuses que l’on observe en Afrique du Nord du IIIe siècle av. J.-C. au IIIe siècle apr. J.-C., donc de l’époque préromaine (phénicienne-punique) à l’époque romaine. Il propose notamment de combiner et de confronter, à partir d’une documentation en majorité archéologique et épigraphique, le dossier de ce que l’on nomme les tophets à celui des sanctuaires de Saturne afin d’analyser le développement et la transformation des aires sacrées, des pratiques cultuelles et de la représentation des divinités dans un contexte historique caractérisé par des paysages politiques et religieux diversifiés et mouvants.

L’auteur

Bruno D’Andrea est titulaire, depuis mai 2012, d’un doctorat en Proche-Orient ancien réalisé à l’Université « L’Orientale » de Naples (dir. : Maria Giulia Amadasi). La thèse, publiée en 2014 dans la Collezione di studi fenici du CNR, avait pour titre Les tophets de l’Afrique du Nord de l’époque archaïque à l’époque romaine (VIIIe s. av. J.-C. – IIe s. apr. J.-C.). Etudes archéologiques. Il travaille de manière générale sur l’archéologie et sur la religion phénicienne de la Méditerranée centrale et, spécialement, de l’Afrique du Nord ; récemment il s’est intéressé aux changements religieux survenus à l’époque romaine. Il a participé à une dizaine de missions archéologiques en Italie (Sicile) et a effectué plusieurs séjours de recherche en France et en Tunisie.
l est associé à l’équipe Mondes sémitiques de l’UMR 8167 « Orient et Méditerranée » et membre de la Società Italiana di Storia delle Religioni. Il est actuellement post-doctorant au Labex ARCHIMEDE (au sein de l’UMR 5140) avec un projet portant sur L’animal dans la religion de Carthage et des établissements phéniciens de Sardaigne et de Sicile (VIIIe – IIe s. av. J.-C.).

Le texte

Ce texte a été rédigé grâce au soutien de la bourse Fernand Braudel-IFER incoming lors de mon séjour au Labex RESMED de Paris, de février à octobre 2015.

Abstract

The present paper is a study on the religious continuities and changes in North Africa from the 3rd century BC to the 3rd century AD, therefore from the pre-Roman (“Phoenician-Punic”) to Roman era. Starting from the archaeological and epigraphic evidences, it combines and compares the documentation related to the so-called Tophet sanctuaries with that related to the temples dedicated to Saturn. The goal is to analyse the evolution and transformation of sacred places, rituals and representations of the deities throughout a historical context characterized by variegated and changeable political and religious landscapes.

Download on Open Archives halshs

Contrasting languages and cultures : A multifactorial profile-based account of SHAME in English, Polish, and French

Karolina Krawczak, Contrasting languages and cultures. A multifactorial profile-based account of SHAME in English, Polish, and French, FMSH-WP-2017-121, février 2017.

Download on Open Archives halshs

The present study investigates the concept of SHAME from a cross-linguistic and cross-cultural perspective. This concept, overarching the field of negative self-eva-luative emotions, is operationalized through two lexical categories (‘shame’ and ’embarrassment’) that are comparable in the languages under investigation. The usage of the adjectival exponents of these categories is analyzed in four communities of British English, American English, French and Polish. The study has two goals, one descriptive, the other methodological. Firstly, it aims to identify the conceptual structuring of the two lexical categories relative to their respective socio-cultural contexts. The result will be four sets of culture-sensitive usage profiles. Secondly, the study further advances corpus-driven quantitative methodology for the description of intersubjectively-grounded abstract concepts. The results obtained here provide partial evidence for the existence of a cultural continuum ranging from the Anglo-Saxon communities, through France to Poland along the descriptive dimension of individualism-collectivism.

The author

Karolina Krawczak is an Assistant Professor in the Department of Cognitive Linguistics, at the Faculty of English of Adam Mickiewicz University in Poznań (Poland). Her current research concerns the application of quantitative corpus-driven methodology to the study of abstract concepts. Her recent publications and conference presentations focus on social emotions as well as epistemic stance markers in English, Polish and French. She has also published a monograph “Epiphenomenal Semantics: Cognition, Context, and Convention” and articles devoted to philosophy of language.

The text

The present study was conducted during my research stay at LaTTiCe (UMR 8094, CNRS/ENS/Paris- 3) funded within the program of Fernand Braudel-IFER-FMSH and Marie Curie Action / COFUND – FP7.

Résumé

Cette étude porte sur le concept de la honte dans le langage et dans la culture d’un point de vu contrastif. Ce concept englobe le domaine des émotions auto-évaluatives et négatives. Il est rendu opératoire par l’analyse de deux catégories lexicales (HONTE et EMBARRAS) qui sont comparables dans les langues examinées. L’usage adjectival de ces catégories est analysé en quatre communautés linguistiques, l’anglais britannique, l’anglais américain, le français et le polonais. L’étude a deux objectifs, le premier descriptif et le deuxième méthodologique. Au plan descriptif, l’étude cherche à identifier la structure conceptuelle des deux catégories lexicales dans leurs contextes socio-culturaux. Cette description nous donnerait quatre profiles d’usage pour chaque culture. Au plan méthodologique, l’étude faire progresser les techniques corpus-driven et quantitatives pour la description des concepts abstraits, spécifiquement les concepts basés dans l’intersubjectivité. Les résultats obtenus fournissent les épreuves partielles pour un continuum de la dimension culturelle de l’individualisme-collectivisme qui mène des communautés anglo-saxonnes par celle de la France jusqu’à celle de la Pologne.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Addressing Financial Exclusion in France and India: A Review of Strategies and Institutions

Tara Nair, Addressing Financial Exclusion in France and India: A Review of Strategies and Institutions, FMSH-WP-2017-124, février 2017.

Download on Open Archives halshs

Despite the significant differences with respect to coverage of bank accounts, India and France have experienced exclusion of large sections of the population from banking and financial services. While India has been trying to accelerate the pace of coverage of bank accounts through several initiatives, France has been fighting to bridge the gap between extensive coverage of bank accounts and limited access to banking services with the help of institutional arrangements within and outside the banking sector. In India the recent policies have opened up avenues for players like MFIs and technology-driven businesses to be part of the mainstream financial inclusion drive. The drive towards greater private participation in financial activities is visible in France too, despite the country’s rich history of solidarity based approaches to social inclusion and constitutional right granted to its citizens to hold bank accounts. The experience of France clearly shows that ensuring the right to have bank accounts by itself will not lead to inclusive banking or increased financial capability of individuals, especially, the economically vulnerable. Stability of income and security of livelihood are critical to achieving inclusion. Both India and France face the prospect of rise in livelihood insecurity of the working class in the face of economic restructuring. This has serious implications for the banking behaviour of the poorer sections of population, which cannot be addressed by sheer extension of coverage of modern banking facilities. Along with effective labour market strategies, social safety measures need to be strengthened to benefit those sections of population who are economically vulnerable and, hence, cannot negotiate the market for financial services to make benefits. Both countries also need national policy on financial inclusion integrating the roles of diverse institutional resources and operational models and clearly articulating the links between financial inclusion and inclusive social development.

The author

Tara Nair’s research mainly concerns policy and institutional issues in the areas of pro-poor financial services, rural innovation, women and development, and livelihoods. She has contributed to the discourse on Indian microfinance and financial inclusion since the late 1990s through research studies and policy critiques. Particularly, she has looked at the connections between the moral, social and economic aspects of the working of microfinance in India. She co-authored the Inclusive Finance India Report 2014 and has edited a volume of essays titled, Microfinance in India: Approaches, Outcomes and Challenges (Routledge India, 2015).

The text

A significant part of the background research for this paper was carried out during April-May 2016, when I was a visiting exchange scholar in France under the India-France Cultural Exchange Programme jointly administered by the Indian Council of Social Science Research (ICSSR), New Delhi and the Fondation Maison des Sciences de l’Homme (FMSH), Paris.

Résumé

Malgré les différences importantes quant à la couverture des comptes bancaires, l’Inde et la France ont été victimes de l’exclusion de larges segments de la population des services bancaires et financiers. Alors que l’Inde tente d’accélérer le rythme de couverture des comptes bancaires par le biais de plusieurs initiatives, la France s’efforce de combler le fossé entre la couverture étendue des comptes bancaires et l’accès limité aux services bancaires grâce à des arrangements institutionnels au sein et en dehors du secteur bancaire. En Inde, les politiques récentes ont ouvert des voies aux acteurs de la microfinance et aux entreprises axées sur la technologie pour faire partie de la campagne d’intégration financière. La tendance à une plus grande participation du secteur privé aux activités financières est également visible en France, en dépit de la riche histoire des approches solidaires de l’inclusion sociale et du droit constitutionnel accordé à ses citoyens de détenir des comptes bancaires. L’expérience de la France montre clairement qu’assurer le droit d’avoir des comptes bancaires personnels ne conduira pas à un système bancaire inclusif ou à une capacité financière accrue des individus, en particulier des personnes économiquement vulnérables.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Beyond Transboundary Water Cooperation: Rescaling Processes and the Hydrosocial Cycle Reconfiguration in the Talas Waterscape (Kyrgyzstan-Kazakhstan)

Andrea Zinzani, Beyond Transboundary Water Cooperation: Rescaling Processes and the Hydrosocial Cycle Reconfiguration in the Talas Waterscape (Kyrgyzstan-Kazakhstan), FMSH-WP-2017-123, février 2017.

Download on Open Archives halshs

In the framework of the political ecology of water, and specifically of international development policies and hydrosocial relations interfaces, this contribution aims to analyze how the establishment of the Chu-Talas Interstate Commission has influenced rescaling processes and reconfigured the hydrosocial cycle and power relations in the Talas waterscape (Kyrgyzstan-Kazakhstan) at the borderland level. Through the hydrosocial cycle analysis and the focus on the role of water institutions and linked political discourses, on water users practices, and transboundary infrastructures management, data were collected through semi-structured interviews and informal talks in six villages of the waterscape. The evidence shows that whereas the establishment of the Chu-Talas Commission led to a complex multi-level rescaling process, in contrast, the hydrosocial cycle has been slightly reconfigured by the formalization of the development initiative, but rather by recent internal political transformations (in contrast between the two states) and informal practices.

The author

Andrea Zinzani, PhD in Human / Political Geography at the University of Fribourg/Freiburg and at the University of Verona, held a post-doctoral fellowship at the University of Fribourg/Freiburg in 2014, the FMSH-Fernand Braudel scholarship at the CNRS, UMR 7528 Mondes Iranien et Indien in 2015 and a DAAD grant, based at the Leibniz Center for Tropical Marine Ecology in Bremen in 2016. Currently, he is a post-doctoral researcher at the Global Development Institute, University of Manchester. His research interests range from Political Geography to Political Ecology and Water Politics, with a regional focus on Central and Southeast Asia. He published his monograph The Logics of Water Policies in Central Asia: the IWRM implementation in Uzbekistan and Kazakhstan, (Lit Verlag, 2015), together with articles in international journals spanning the geography of water to development politics in Central Asia.

The text

Ce texte a été rédigé dans le cadre d’une bourse Fernand Braudel IFER, du 1er avril au 31 décembre 2015, au sein du laboratoire UMR 7528 Mondes iranien et indien, CNRS.

Résumé

Cette contribution, qui s’inscrit dans une démarche d’écologie politique de l’eau, s’intéresse aux interactions entre les politiques de l’eau menées par les organismes de développement et les relations hydro-sociales en Asie centrale. Elle vise à analyser comment la création de la Commission transfrontalière Chu-Talas a influencé les changements d’échelle, et reconfiguré le cycle hydro-social et les dynamiques de pouvoir dans le bassin du Talas au niveau de la zone frontalière (Kirghizistan-Kazakhstan). Ce travail se fonde sur des données recueillies au cours d’entretiens semi-directifs et de discussions informelles dans six villages qui portent sur le rôle des institutions de l’eau, sur la gestion des infrastructures transfrontières de même que sur les discours politiques, les usagers de l’eau et leurs pratiques liées. Les résultats ont démontré que le cycle hydro-social a été moins influencé par la mise en place de la commission transfrontalière Chu-Talas, qui a été créée conformément aux modèles internationaux de gestion, que par la redéfinition récente des politiques nationales (qui diffèrent entre les deux États) et par des pratiques informelles.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

L’époque polémique

Dirk Rose, L’époque polémique, FMSH-WP-2016-117, décembre 2016.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Le texte est consacré au diagnostic de l’époque dite « polémique » par Friedrich Schlegel aux environs de 1800. Au premier chapitre, on suit les traces de ce diagnostic pendant le séjour de Schlegel à Paris entre 1802 et 1805. À cette époque la capitale française était devenue, surtout à cause de la presse radicale durant la Révolution, le centre européen de la polémique. Cette image est indiscutablement liée avec la revue Le Père Duchêne et ses écritures polémiques qui sont analysées dans la deuxième partie de l’essai. Après la mort de Napoléon Schlegel annonce la fin de « l’époque polémique ». On montre alors que, au contraire, cette époque peut être comprise comme le début d’une époque permanente de conflits et de radicalisation, bref : une part de la modernité elle-même.

L’auteur

Dirk Rose est né en 1976 à Erfurt, il a étudié la littérature allemande et française ainsi que l’histoire moderne à l’Université-Friedrich-Schiller de Iéna puis à l’École Normale Supérieure de Paris et, enfin à l’Université-Humboldt de Berlin. Sa thèse de doctorat soutenue à l’Université de Munich porte sur la littérature galante. Il est professeur-assistant ( Juniorprofessor) de littérature allemande à l’Université-Heinrich-Heine de Düsseldorf.

Le texte

Le texte s’appuie sur des extraits modifiés et complétés de sa thèse d’habilitation sous le titre La modernité polémique (Polemische Moderne). Il a présenté les résultats de son séjour de recherche à la Maison des Sciences de l’Homme durant l’hiver 2015/16.

Abstract

The essay focuses on the diagnostic of the time around 1800 as «the age of polemics» by Friedrich Schlegel. It follows the traces of this concept in Schlegel’s years at Paris between 1802 and 1805. Due to the radical media-speech at the French Revolution, Paris has become the European centre of polemics. Responsible for this image was mainly the revolutionary newspaper Le Père Duchêne which is analysed here in his polemical functions and writings. After the death of Napoleon I, Friedrich Schlegel has announced the end of the polemical age. But as shown in the final part of the essay, this was merely wishful thinking. Quite the contrary, «the age of polemics» is more or less the beginning of permanent conflicts and radicalisations that one can resume as a part of modernity itself.

Download on Open Archives halshs

Le Scholium General de Newton et la philosophie mécanique

Hylarie Kochiras, Newton’s General Scholium and the Mechanical Philosophy, FMSH-WP-2017-122, janvier 2017.

Download on Open Archives halshs

This article pursues two objectives through a close reading of Newton’s 1713 General Scholium. First, it examines his relationship to the canonical mechanical philosophy, including his response to criticism of his own theory that that canonical philosophy’s requirements motivated. Second, it presents an interpretation of Newton’s own mechanical philosophy, glimpsed in draft material for the General Scholium: he takes the natural world to be a machine operating by causal principles that arise only within systems and that require mathematical methods because they fundamentally involve interdependent and thus co-varying quantities. Newton’s realism about impressed forces links the two objectives examined.

The author

Hylarie Kochiras, whose research interests in history and philosophy of science focus particularly upon Isaac Newton’s metaphysics and natural philosophy, is a Fondation Maison des Sciences de l’Homme, Fernand Braudel-IFER Postdoctoral Fellow at host institution École Normale Supérieure de Paris (Labex TransferS, Mathesis, République des savoirs (USR 3608), ENS-CNRS-Collège de France). Previously, she held fellowships at the Cohn Institute of Tel Aviv University, at Bucharest’s New Europe College, and at the Center for Philosophy of Science at the University of Pittsburgh. She was a visiting scholar at the University of Athens, and Visiting Assistant Professor at the University at Buffalo.

The text

This article was written during my stay as a Fondation Maison des Sciences de l’Homme, Fernand Braudel-IFER Postdoctoral Fellow at École Normale Supérieure de Paris. The research received funding from the European Union’s Seventh Framework Programme (FP7/2007-2013 – MSCA-COFUND) under grant agreement n°245743 – Post-doctoral programme Braudel-IFER-FMSH, in collaboration with Labex TransferS, Mathesis, République des savoirs (USR 3608), École Normale Supérieure de Paris (ENS)-Centre national de recherche scientifique (CNRS)-Collège de France).

Résumé

Une lecture attentive du Scholium General de Newton permet de préciser deux points. En premier lieu, il est possible de préciser le rapport de Newton avec la philosophie mécanique canonique, y compris la réponse qu’il a donnée à ceux qui critiquaient sa théorie. En deuxième lieu, il est possible de comprendre ce qu’était la philosophie mécanique de Newton lui-même. D’après un manuscrit du Scholium Generale, il considérait que le monde naturel était une machine fonctionnant grâce à des principes causaux qui se présentent uniquement dans des systèmes et qui exigent des méthodes mathématiques car ils concernent des quantités interdépendantes et co-variantes. Le lien entre ces deux points est un réalisme quant aux forces imprimées.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Le dicible et l’indicible. Enquête sur les conditions d’écriture d’une histoire religieuse au sein d’une communauté musulmane chinoise

Marie-Paule Hille, Le dicible et l’indicible. Enquête sur les conditions d’écriture d’une histoire religieuse au sein d’une communauté musulmane chinoise, FMSH-WP-2016-119, décembre 2016.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Cette étude propose une réflexion sur les conditions d’écriture d’une histoire religieuse au sein d’une communauté musulmane chinoise centrée sur la comparaison de plusieurs processus d’écriture échelonnés sur une période de 50 ans. L’enquête sur les matériaux écrits, souvent éclairée par une enquête orale, montre que la place accordée à la relation des miracles peut être considérée comme un révélateur de la frontière entre le dicible et l’indicible dans le rapport que la communauté, à travers la figure de ses passeurs d’histoire, entretient avec le pouvoir politique. Depuis les années 1980, il apparaît que la circulation des récits les plus mystiques se fait à l’ombre de l’espace public.

L’auteur

Marie-Paule Hille, historienne et anthropologue, est Maître de conférences à l’EHESS. Elle mène depuis une dizaine d’années des recherches sur l’islam dans le nord-ouest de la Chine et a consacré sa thèse, soutenue en 2014, à l’étude d’une communauté musulmane de langue chinoise, le Xidaotang. Ses travaux en histoire et anthropologie religieuse portent plus spécifiquement sur le culte des saints et les pratiques hagiographiques en islam chinois. En alliant une approche historique et anthropologique, elle s’intéresse également aux sociabilités et réseaux marchands entre musulmans et Tibétains dans la région de l’Amdo aux XXe et XXIe siècles.

Le texte

Ce texte a été rédigé par la lauréate en 2015 du prix d’histoire sociale fondation Mattei Dogan & FMSH.

Abstract

By comparing some writing processes which took place during different periods, this paper examines writing conditions of a religious history within a Chinese Muslim community. Our investigation on written materials, enlightened by oral history interviews, shows that untold accounts of miracles are at the core of what could or could not be told about that history. Moreover, this analysis demonstrates that from the 1980s onwards, accounts of mystical experience have mostly circulated in the shadows of the public sphere.

Download on Open Archives halshs

L’Argentine marginalisée

Pierre Salama, L’Argentine marginalisée, FMSH-WP-2016-118, décembre 2016.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

La marginalisation de l’Argentine vient de loin. Alors qu’en 1913, le revenu par tête de l’Argentine correspondait à 65% de celui de la Grande-Bretagne, en 1945 il se situait encore à 60% pour passer en 2001 à 39%. La comparaison avec le revenu par tête des espagnols est encore plus éloquente : 393% en 1913, 290% en 1945 et 51% en 2001. Le revenu par tête des argentins est passé ainsi du quadruple de celui des espagnols à un peu plus de la moitié. Aujourd’hui elle est de nouveau en crise et en même temps l’inflation repart à la hausse. La croissance de son produit intérieur brut (PIB) est négative. Malgré des rebonds, l’Argentine se désindustrialise. Le niveau de la productivité du travail, sa croissance sont très faibles, surtout si on les compare à ceux d’autres pays asiatiques émergents. Pire, la dispersion autour de la moyenne est très prononcée, bien plus que celles observées dans les pays avancés. Il en est également de même des salaires. L’objet de cet article est d’analyser les causes de cette marginalisation et de la persistance de l’inflation.

L’auteur

Pierre Salama est professeur émérite, cepn-cnrs, co-animateur du séminaire BRICS à la FMSH, page web : htpp://perso. wanadoo.fr/pierre.salama/ et depuis 2014 : http://brics.hypotheses.org. L’article a été écrit en octobre 2016 et exposé en novembre 2016 à la FMSH, auteur de Les économies émergentes latino-américaines, entre cigales et fourmis, édition A.Colin, 2012 et Des économies toujours émergentes ?, édition La documentation française, 2014

Le texte

Cet article est le fruit de discussions menées au sein du séminaire BRICS de la Fondation Maison des sciences de l’homme. Il a été présenté dans deux colloques tenus à Rio de Janeiro et à Campinas, organisés par la Fondation Maison des sciences de l’homme et l’université fédérale de Rio de Janeiro (UFRJ) ainsi que par l’Unicamp en octobre et novembre 2013.

Abstract

The marginalization of the Argentina comes from far away. While in 1913, income per head of the Argentina correspond to 65% of that of Britain, in 1945 it was still 60% to spend in 2001 to 39 percent. Comparison with income per head of the Spaniards is even more eloquent: 393% in 1913, 290% in 1945 and 51% in 2001. The per capita income for the Argentine went thus from four times that of the Spaniards to a little more than half.
Today it is again in crisis and same time inflation starts rising. Its gross domestic product (GDP) growth is negative. Despite the rebound, the Argentina’s deindustrializes. The level of labour productivity, growth are very low, especially when compared to those of other emerging Asian countries. Worse, the dispersion around the average is very pronounced, rather than those observed in developed countries. It is also the same wages.
The purpose of this article is to analyze the causes of marginalization and the persistance of inflation during the last 15 years.

Download on Open Archives halshs