Archives par mot-clé : classes moyennes

L’Argentine marginalisée

Pierre Salama, L’Argentine marginalisée, FMSH-WP-2016-118, décembre 2016.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

La marginalisation de l’Argentine vient de loin. Alors qu’en 1913, le revenu par tête de l’Argentine correspondait à 65% de celui de la Grande-Bretagne, en 1945 il se situait encore à 60% pour passer en 2001 à 39%. La comparaison avec le revenu par tête des espagnols est encore plus éloquente : 393% en 1913, 290% en 1945 et 51% en 2001. Le revenu par tête des argentins est passé ainsi du quadruple de celui des espagnols à un peu plus de la moitié. Aujourd’hui elle est de nouveau en crise et en même temps l’inflation repart à la hausse. La croissance de son produit intérieur brut (PIB) est négative. Malgré des rebonds, l’Argentine se désindustrialise. Le niveau de la productivité du travail, sa croissance sont très faibles, surtout si on les compare à ceux d’autres pays asiatiques émergents. Pire, la dispersion autour de la moyenne est très prononcée, bien plus que celles observées dans les pays avancés. Il en est également de même des salaires. L’objet de cet article est d’analyser les causes de cette marginalisation et de la persistance de l’inflation.

L’auteur

Pierre Salama est professeur émérite, cepn-cnrs, co-animateur du séminaire BRICS à la FMSH, page web : htpp://perso. wanadoo.fr/pierre.salama/ et depuis 2014 : http://brics.hypotheses.org. L’article a été écrit en octobre 2016 et exposé en novembre 2016 à la FMSH, auteur de Les économies émergentes latino-américaines, entre cigales et fourmis, édition A.Colin, 2012 et Des économies toujours émergentes ?, édition La documentation française, 2014

Le texte

Cet article est le fruit de discussions menées au sein du séminaire BRICS de la Fondation Maison des sciences de l’homme. Il a été présenté dans deux colloques tenus à Rio de Janeiro et à Campinas, organisés par la Fondation Maison des sciences de l’homme et l’université fédérale de Rio de Janeiro (UFRJ) ainsi que par l’Unicamp en octobre et novembre 2013.

Abstract

The marginalization of the Argentina comes from far away. While in 1913, income per head of the Argentina correspond to 65% of that of Britain, in 1945 it was still 60% to spend in 2001 to 39 percent. Comparison with income per head of the Spaniards is even more eloquent: 393% in 1913, 290% in 1945 and 51% in 2001. The per capita income for the Argentine went thus from four times that of the Spaniards to a little more than half.
Today it is again in crisis and same time inflation starts rising. Its gross domestic product (GDP) growth is negative. Despite the rebound, the Argentina’s deindustrializes. The level of labour productivity, growth are very low, especially when compared to those of other emerging Asian countries. Worse, the dispersion around the average is very pronounced, rather than those observed in developed countries. It is also the same wages.
The purpose of this article is to analyze the causes of marginalization and the persistance of inflation during the last 15 years.

Download on Open Archives halshs

Les classes moyennes peuvent-elles dynamiser la croissance du PIB dans les économies émergentes ?

Sao_Paulo_Railway_Silvio-Tanaka_CCPierre Salama, Les classes moyennes peuvent-elles dynamiser la croissance du PIB dans les économies émergentes ?, FMSH-WP-2014-61, février 2014.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

L’auteur

Professeur émérite des universités, Université de Paris 13, Pierre Salama est chercheur au Centre d’Économie de Paris-Nord (CEPN – CNRS – UMR 7115).  Latino-américaniste reconnu, primé par lachaire Julio Cortazar, il a publié de très nombreux livres, la plupart traduits en espagnol/portugais. Membre du comité de rédaction de plusieurs revues étrangères, il a été directeur scientifique de la revue Tiers Monde et du Groupe de Recherche sur l’État, l’Internationalisation des Techniques et le Développement (GREITD).  La dynamique du sous-développement, la pauvreté et le mode de financiarisation des pays émergents latino-américains et asiatiques sont ses principaux champs d’investigations.

Le texte

Ce texte est dédié à la mémoire de Jacques Valier, mon complice. Il a été discuté lors d’un séminaire FMSH-UFRJ à Rio de Janeiro en novembre 2013 et lors d’une séance du séminaire BRICs à la Fondation Maison des sciences de l’homme, le 13 janvier 2014.

Résumé

On observe une tendance à l’augmentation des classes moyennes quel que soit le critère d’appartenance adopté. Cependant les critères d’appartenance aux classes moyennes sont loin de faire l’unanimité chez les économistes et l’importance des classes moyennes varie selon les auteurs. Avec une définition large des classes moyennes – le seuil inférieur étant proche de la ligne de pauvreté -, le groupe vulnérable tend à perdre de son importance et l’hétérogénéité de ce groupe augmente. A l’inverse, le choix d’une définition étroite des classes moyennes limite leur caractère  » attrape tout  » et ainsi leur hétérogénéité. Certains économistes voient dans cet essor des classes moyennes une opportunité de redynamiser la croissance des économies émergentes menacée par le  » middle income trap  » (le piège du revenu moyen), tirée dès lors par la croissance des biens de consommation durables sophistiqués. D’autres considèrent que l’essor des classes moyennes vient de la croissance et qu’un cercle vertueux pourrait exister entre croissance et classes moyennes. Dans le cadre d’une globalisation maitrisée, ces deux thèses sont erronées : une redistribution des revenus en faveur des catégories les plus démunies peut dynamiser la croissance et, ce faisant, diminuer la pauvreté.

Abstract

One observes a tendency to the increase in the middle class whatever the criterion of membership adopted. However the criteria of membership of the middle class are far from achieving the unanimity in the economists and the importance of the middle class varies according to authors’. With a broad definition of the middle class – the lower threshold being close to the line of poverty -, the vulnerable group tends to lose of its importance and the heterogeneity of this group increases. On the contrary, the choice of a narrow definition of the middle class limit their character « catches all » and thus their heterogeneity. Some economists see in this rise of the middle class to spur economic growth of the emergent economies threatened by  » middle income trap », drawn consequently by the growth from the sophisticated durable consumer goods. Others consider that the rise of the middle class comes from the growth and that a virtuous circle could exist between growth and middle class. Within the framework of a controlled globalization, these two theses are erroneous: a redistribution of the incomes in favour of the the most underprivileged sectors can increase the growth and, by doing this, decrease poverty.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Les économies émergentes, le plongeon?

Le-mur-de-berlin---entre-Mexique-et-Etats-Unis---SalamaPierre Salama, Les économies émergentes, le plongeon ?, FMSH-WP-2013-42, septembre 2013.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

L’auteur

Professeur émérite des universités, Université de Paris 13, Pierre Salama est chercheur au Centre d’Économie de Paris-Nord (CEPN – CNRS – UMR 7115). Latino-américaniste reconnu, primé par la chaire Julio Cortazar, il a publié de très nombreux livres, la plupart traduits en espagnol/portugais. Membre du comité de rédaction de plusieurs revues étrangères, il a été directeur scientifique de la revue Tiers Monde et du Groupe de Recherche sur l’État, l’Internationalisation des Techniques et le Développement (GREITD). La dynamique du sous-développement, la pauvreté et le mode de financiarisation des pays émergents latino-américains et asiatiques sont ses principaux champs d’investigations.
Ses derniers ouvrages : Les économies émergentes latino-américaines, entre cigales et fourmis, Paris, Armand Colin, collection U, 2012, 232 p. ; Migrants et lutte contre les discriminations en Europe. Vivre ensemble dans l’égale dignité, 2010, Strasbourg, Editions du Conseil de l’Europe, 102 p. ; Le défi des inégalités. Une comparaison économique Amérique latine/Asie, 2006, Paris, La découverte, 168 p.
Site personnel : http://pierre.salama.pagesperso-orange.fr

Résumé

Cet article traite de l’hétérogénéité des « économies émergentes » et de leurs modes différents de développement, puis analyse successivement la nouvelle division internationale du travail qui apparait avec leur essor, la forte croissance et l’industrialisation rapide de plusieurs pays asiatiques, la croissance modérée de l’Amérique latine et sa désindustrialisation précoce, l’évolution des salaires et des conditions de travail, puis l’évolution de la pauvreté et le poids croissant des classes moyennes, et enfin, dans la conclusion nous nous interrogerons sur les futurs possibles de ces économies. Les économies émergentes sont-elles à la veille de difficultés économiques importantes ? La réduction du taux de croissance et des exportations de la Chine et de l’Inde, le ralentissement de la croissance et le retour de la contrainte externe dans de nombreux pays latino-américains en sont-ils les premiers signes ?

Mots-clefs

économie du développement, politique commerciale, insertion internationale, industrialisation, étude comparative, pauvreté, classes moyennes

Emerging economies : the big drop ?

Abstract

This article is about the heterogeneity of “emerging economies” and their different development processes, followed by the analysis of the new international division of labor emerging with their boom, the strong growth and the rapid pace of industrialization of several Asian countries, the moderate growth in Latin America and its early deindustrialization, the trends in wages and working conditions, the trends in poverty together with the increase in middle classes, and finally we conclude with questions concerning the future of these economies. Are emerging  economies on the verge of encountering significant economic problems? Are the growth and export rates reduction in China, the slowing down of growth and the return of external constraints in many Latin American countries the first signs of  these difficulties?

Keywords

economic development, trade policy, industrialization, comparatives studies of countries, poverty, middle class

Sommaire

Préambule : Économies émergentes, que recouvre cette appellation ?

Les pays émergents font basculer le centre de gravité du monde et imposent une nouvelle division internationale du travail

Part croissante des émergents dans les échanges mondiaux, cas de la Chine
Retour à la prédominance des exportations de matières premières pour les émergents latino-américains

Des modèles de développement différents en Asie

Chine
Inde

Des modèles de développement différents en Amérique latine

Disparités des situations économiques
Une désindustrialisation précoce

De la pauvreté aux classes moyennes…

La pauvreté en baisse
Les classes moyennes

Conclusion : Quels futurs possibles ?

Pour télécharger ce document sur HALSHS