Archives par mot-clé : relations littéraires franco-allemandes

L’époque polémique

Dirk Rose, L’époque polémique, FMSH-WP-2016-117, décembre 2016.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Le texte est consacré au diagnostic de l’époque dite « polémique » par Friedrich Schlegel aux environs de 1800. Au premier chapitre, on suit les traces de ce diagnostic pendant le séjour de Schlegel à Paris entre 1802 et 1805. À cette époque la capitale française était devenue, surtout à cause de la presse radicale durant la Révolution, le centre européen de la polémique. Cette image est indiscutablement liée avec la revue Le Père Duchêne et ses écritures polémiques qui sont analysées dans la deuxième partie de l’essai. Après la mort de Napoléon Schlegel annonce la fin de « l’époque polémique ». On montre alors que, au contraire, cette époque peut être comprise comme le début d’une époque permanente de conflits et de radicalisation, bref : une part de la modernité elle-même.

L’auteur

Dirk Rose est né en 1976 à Erfurt, il a étudié la littérature allemande et française ainsi que l’histoire moderne à l’Université-Friedrich-Schiller de Iéna puis à l’École Normale Supérieure de Paris et, enfin à l’Université-Humboldt de Berlin. Sa thèse de doctorat soutenue à l’Université de Munich porte sur la littérature galante. Il est professeur-assistant ( Juniorprofessor) de littérature allemande à l’Université-Heinrich-Heine de Düsseldorf.

Le texte

Le texte s’appuie sur des extraits modifiés et complétés de sa thèse d’habilitation sous le titre La modernité polémique (Polemische Moderne). Il a présenté les résultats de son séjour de recherche à la Maison des Sciences de l’Homme durant l’hiver 2015/16.

Abstract

The essay focuses on the diagnostic of the time around 1800 as «the age of polemics» by Friedrich Schlegel. It follows the traces of this concept in Schlegel’s years at Paris between 1802 and 1805. Due to the radical media-speech at the French Revolution, Paris has become the European centre of polemics. Responsible for this image was mainly the revolutionary newspaper Le Père Duchêne which is analysed here in his polemical functions and writings. After the death of Napoleon I, Friedrich Schlegel has announced the end of the polemical age. But as shown in the final part of the essay, this was merely wishful thinking. Quite the contrary, «the age of polemics» is more or less the beginning of permanent conflicts and radicalisations that one can resume as a part of modernity itself.

Download on Open Archives halshs