Archives par mot-clé : sanctuaires de Saturne

De Baal Hammon à Saturne, continuité et transformation des lieux et des cultes (IIIe siècle av. J.-C. – IIIe siècle apr. J.-C.)

Bruno D’Andrea, De Baal Hammon à Saturne, continuité et transformation des lieux et des cultes (IIIe siècle av. J.-C. – IIIe siècle apr. J.-C.), FMSH-WP-2017-125, février 2017.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Cet article présente une étude des continuités et des innovations religieuses que l’on observe en Afrique du Nord du IIIe siècle av. J.-C. au IIIe siècle apr. J.-C., donc de l’époque préromaine (phénicienne-punique) à l’époque romaine. Il propose notamment de combiner et de confronter, à partir d’une documentation en majorité archéologique et épigraphique, le dossier de ce que l’on nomme les tophets à celui des sanctuaires de Saturne afin d’analyser le développement et la transformation des aires sacrées, des pratiques cultuelles et de la représentation des divinités dans un contexte historique caractérisé par des paysages politiques et religieux diversifiés et mouvants.

L’auteur

Bruno D’Andrea est titulaire, depuis mai 2012, d’un doctorat en Proche-Orient ancien réalisé à l’Université « L’Orientale » de Naples (dir. : Maria Giulia Amadasi). La thèse, publiée en 2014 dans la Collezione di studi fenici du CNR, avait pour titre Les tophets de l’Afrique du Nord de l’époque archaïque à l’époque romaine (VIIIe s. av. J.-C. – IIe s. apr. J.-C.). Etudes archéologiques. Il travaille de manière générale sur l’archéologie et sur la religion phénicienne de la Méditerranée centrale et, spécialement, de l’Afrique du Nord ; récemment il s’est intéressé aux changements religieux survenus à l’époque romaine. Il a participé à une dizaine de missions archéologiques en Italie (Sicile) et a effectué plusieurs séjours de recherche en France et en Tunisie.
l est associé à l’équipe Mondes sémitiques de l’UMR 8167 « Orient et Méditerranée » et membre de la Società Italiana di Storia delle Religioni. Il est actuellement post-doctorant au Labex ARCHIMEDE (au sein de l’UMR 5140) avec un projet portant sur L’animal dans la religion de Carthage et des établissements phéniciens de Sardaigne et de Sicile (VIIIe – IIe s. av. J.-C.).

Le texte

Ce texte a été rédigé grâce au soutien de la bourse Fernand Braudel-IFER incoming lors de mon séjour au Labex RESMED de Paris, de février à octobre 2015.

Abstract

The present paper is a study on the religious continuities and changes in North Africa from the 3rd century BC to the 3rd century AD, therefore from the pre-Roman (“Phoenician-Punic”) to Roman era. Starting from the archaeological and epigraphic evidences, it combines and compares the documentation related to the so-called Tophet sanctuaries with that related to the temples dedicated to Saturn. The goal is to analyse the evolution and transformation of sacred places, rituals and representations of the deities throughout a historical context characterized by variegated and changeable political and religious landscapes.

Download on Open Archives halshs