La trame d’une anthropologie textile

Laura Fortin, La trame d’une anthropologie textile. Soixante-quinze ans d’évolution de l’artisanat textile féminin au Burkina Faso (1912 – 1987), FMSH-WP-2019-141, mars 2019.

télécharger ce document sur HALSHS

Partant d’une division sexuelle traditionnelle organisant les activités textiles avant l’arrivée des soeurs missionnaires au pays Mossi en 1912, ce texte s’attache à comprendre comment en 75 ans, jusqu’en 1987 et la chute du régime marxiste de Thomas Sankara, les femmes Mossi se sont appropriées une large variété de pratiques textiles. L’analyse tente de montrer dans sa complexité les interconnexions des dimensions religieuses, avec notamment l’influence des missions chrétiennes, et des dimensions économiques et politiques, en contexte de colonisation puis de reconstruction nationale, qui déterminent les modes de production et de consommation des textiles au Burkina Faso.

L’auteure

Laura Fortin est doctorante en anthropologie sociale à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales à Paris. Des cursus pluridisciplinaires en licence et master l’ont initiée à une variété de sciences sociales, de la sociologie à l’anthropologie, en passant par la science politique, l’histoire et l’économie. Dans cette dynamique pluridisciplinaire, ses recherches doctorales portent sur la place et le rôle des femmes dans la transformation du coton au Burkina Faso et sur l’évolution des traditions et des techniques textiles qui recomposent la société Mossi. Ses travaux s’appuient sur une enquête ethnographique réalisée entre 2015 et 2018 au Burkina Faso.

Abstract

Before the Missionary Sisters arrived in the Mossi country in 1912, textile-related activities were traditionally organized according to gender. The revolutionary government of Thomas Sankara put women’s weaving practices at the heart of its politics with the faso dan fani and collapsed in 1987. This text tries to understand how between 1912 and 1987 Mossi women acquired a wide variety of textile-related skills and habits. The analysis highlights the complex connections linking religion and the Christian missions, economy and politics, that shape the production and consumer habits of textiles in Burkina Faso.

Download on Open Archives halshs


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.