Inaccessible Normative Pluralism and Human Rights in Afghanistan

Antonio De Lauri, Inaccessible Normative Pluralism and Human Rights in Afghanistan, FMSHWP-2012-21, september 2012.

Download the Paper/Télécharger le Working Paper depuis HALSHS (pdf)

L’auteur

Antonio De Lauri a obtenu un doctorat en anthropologie en 2010 à l’université Milano Bicocca. Il a été visiting scholar à la Columbia University (New York) et postodoctoral Fellow à la Fondation Maison des sciences de l’homme dans le programme Fernand Braudel International Fellowships for Experienced Researchers (2012).

Récemment il a été nommé Rechtskulturen Fellow auprès du Forum Transregionale Studien (Institute for Advanced Studies et Université Humboldt, Berlin). Depuis 2005, dans le cadre de ses études doctorales et postdoctorales, il conduit de longues périodes de recherche en Afghanistan au cours desquelles il observe le travail des juges et des procureurs dans les institutions judiciaires de Kaboul. La recherche ethnographique l’a conduit dans les tribunaux, dans les bureaux des procureurs, dans ceux du Ministère de la Justice et au siège des organisations internationales à Kaboul ainsi qu’au domicile des membres des jirga et shura. Les thématiques sur lesquelles il travaille comprennent le  pluralisme juridique, l’intervention humanitaire, les conflits, les droits de l’homme, la pratique judiciaire.

Le texte

Ce texte a été écrit dans le cadre d’une bourse Fernand Braudel IFER, dont a bénéficié l’auteur entre le 1er  février et le 31 octobre 2012. L’auteur a été hébergé à la Maison Suger. Il a en outre été affilié au Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative (LESC) et à l’Institute des Sciences Sociales du Politique (ISP), Nanterre.

Abstract

In anthropological and legal literature, the phenomenon termed ‘legal pluralism’ has been interpreted as a co-presence of legal orders which act in relation to their own ‘levels’ of referring ‘fields’. The Afghan normative network is generally described in terms of pluralism, where different normative systems coexist: such as customs, shari’a (Islamic law), state laws and principles deriving from international standard of rights (e.g., human rights). In this article I abandon the neutral category of legal pluralism in order to bring forward a hypothesis of an inaccessible normative pluralism as a key concept in order to capture the structural injustices, of which Afghans are victims. Globally, the debates concerning the diffusion and application of human rights develop at the same time ideologically, politically and  pragmatically. Today in Afghanistan these levels are expressed in all their complexity and ambivalence; it is therefore particularly significant to closely observe the work done by the Afghanistan Independent Human Rights Commission. Starting with my research fieldwork in Afghanistan (2005-2012) – where I studied judicial practices in the courts of Kabul, developing a reflection which weaves the spread of human rights with the themes of injustice and inaccessibility – I argue in this article the urgency and the necessity to concentrate on the contingent dimension of (in)justice.

Keywords

Afghanistan; normative pluralism; human rights; access to justice

L’inaccessible pluralisme normatif et les droits de l’homme en Afghanistan

Résumé

Dans la littérature anthropologique et juridique le phénomène appelé « pluralisme juridique » est interprété comme une co-présence des ordres juridique qui agissent dans le même contexte social. Le système  juridique afghan est généralement décrit comme un pluralisme juridique dans lequel différents systèmes de réglementation cohabitent : les pratiques coutumières, la charia (loi islamique), les lois de l’état et les principes dérivés à partir de normes internationales du droit (par exemple les droits de l’homme). Dans cet article, je renonce à la catégorie neutre de « pluralisme juridique » en faveur de l’hypothèse d’un pluralisme normatif inaccessible comme concept clé pour la compréhension des injustices structurelles dont les Afghans sont victimes. De mon travail de recherche sur le terrain en Afghanistan (2005-2012) – au cours duquel j’ai étudié les pratiques judicaires dans les tribunaux de Kaboul, en développant une réflexion qui relie les thèmes des droits de l’homme avec ceux des injustices et de l’inaccessibilité – je soutiens, dans cet article, l’urgence et la nécessité de mettre l’accent sur la dimension contingente de l’(in)justice.

Mots-clés

Afghanistan, pluralisme normatif, droits de l’homme, accès à la justice

Download the Paper/Télécharger le Working Paper depuis HALSHS (pdf)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.