What is the role of “Culture” for conceptualization in Political Psychology?

Photo par Zé Valdi

Working paper de Thalia Magioglou, chercheuse au Centre Edgar Morin (EHESS) et directrice du programme EPoPs de la FMSH, What is the role of “Culture” for conceptualization in Political Psychology ?, FMSH-WP-2013-29, mars 2013.

Pour télécharger le document sur HALSHS

L’auteur

Thalia Magioglou est chercheuse au Centre Edgar Morin (EHESS) et dirige le programme EPoPs, Psychologie Politique Sociétale à la Fondation Maison des sciences de l’homme.

Abstract

This paper is discussing the role of conceptualization in political psychology and the limits that the notion of culture imposes: is it possible to construct “useful” theoretical models that offer new perspectives? What is their scope and possibility for generalization? I suggest a dialogical model of lay thinking that is grounded on a longitudinal study (from 2000 to 2010) regarding the social representation of Greek Youth for democracy (Magioglou 2008; 2013). This model, and the research method adopted, have been constructed for the Greek context, as a result of the interaction between field work, data analysis and the conceptual tools available at the time. It is then tried for a different study and context: that of the commentaries left on line after the articles of three major French newspapers (Le Monde, Le Figaro, Libération), from 2009 to 2010 considering the case of the arrest, trial and liberation of a French citizen in Iran, with the accusation of being a spy, after the elections of 2009.

Keywords

culture, political psychology, theoretical model, democracy, Greek youth, social representations, lay thinking, Iran

Résumé

Quel est le rôle de la culture pour la conceptualisation en psychologie politique ?
Présentation d’un modèle dialogique de sens commun dans deux contextes culturels

L’article envisage le rôle de la conceptualisation en psychologie politique et les limites que la notion de culture impose: est-ce possible de construire des modèles théoriques “utiles” qui offrent des nouvelles perspectives ? Quelle est leur ampleur et la possibilité de généralisation ? En m’appuyant sur une recherche longitudinale (entre 2000 et 2010) sur la représentation sociale des jeunes Grecs à propos de la démocratie (Magioglou 2008 ; 2013), je propose un modèle dialogique du sens commun. Ce modèle, et la méthode adoptée, sont le résultat de l’interaction entre le terrain, l’analyse des données et les outils conceptuels qui étaient disponibles. Dans un deuxième temps, ce modèle est essayé en tant que grille de lecture dans un contexte différent : pour l’analyse des commentaires laissés en ligne après les articles des trois grands quotidiens Français (Le Monde, Le Figaro, Libération), de 2009 à 2010, concernant le cas d’arrestation, jugement et libération d’une citoyenne Française en Iran avec l’accusation d’espionnage, juste après les élections de 2009 dans ce pays.

Mots-clés

culture, psychologie politique, démocratie, jeunes Grecs, modèle théorique, représentations sociales, Iran

Pour télécharger le document sur HALSHS


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.