The welfare state and globalization in North America

SalamaigIlan Bizberg, The welfare state and globalization in North America, FMSH-WP-2014-65, mai 2014.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Most studies on globalization have concentrated on the effects of the circulation of capitals and goods on the economies of the more developed and underdeveloped countries. There have been few studies dealing with the effects of globalization on social policies and on the social security systems of different countries. In the present paper, I discuss the transformation of the social protection system in the three countries that constitute the North American Free Trade Agreement (NAFTA): The United States, Canada and Mexico. Although the three countries are under similar pressure from globalisation they have not converged to a liberal, residual system as most analysts predicted. To understand why one has to remember that globalization is not an impersonal movement that imposes itself from the outside, but it is a socio-economic arrangement that is endorsed by external and internal economic (multinationals, national enterprises) and political actors (international economic institutions, national elites).

L’auteur

Ilán Bizberg est professeur-chercheur du Centre d’Études Internationaux, El Colegio de México, membre associé à l’étranger du CADIS/EHESS, Paris, membre associé du Collège International « Zwischen Raumen » de l’Institut Latino-Américain de l’Université Libre de Berlin, membre associé du CEIM/Université de Québec à Montréal. Niveau III du Sistema Nacional de Investigadores. Titulaire d’un Doctorat en Sciences Sociales à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales. Il a eu la Bourse «Alexander von Humboldt», octroyée par la Fondation Alexander von Humboldt pour des études postdoctorales à l’Université de Bielefeld, en janvierdécembre 1992. Il a été professeur invité de Sciences Po Paris et Poitiers. Il a occupé les Chaires Alfonso Reyes et Simon Bolivar de l’IHEAL, Université de Paris III et la Chaire des Amériques à l’Université de Rennes. Il a été Directeur d’études à l’EHESS, Directeur d’Etudes Associé à la Fondation Maison des sciences de l’homme, chercheur associé au CNRS-CREDAL, et Public Policy Scholar au Woodrow Wilson Center, Washington.

The text

An oral version of this text was first presented at the seminar of the CADIS/EHESS in the frame of an invitation as Directeur d’Etudes at the EHESS in November 2012, then presented at a Conference in the North American Studies Programme, Saint Anthony’s College, University of Oxford and rewritten in December 2013 in the frame of a research stay at the Fondation Maison des sciences de l’homme.

Résumé

La plupart des études sur la mondialisation se sont concentrées sur les effets de la circulation des capitaux et des marchandises sur les économies des pays développés et sous-développés. Peu d’analyses se sont portées sur les effets de la mondialisation sur les politiques sociales et les systèmes de sécurité sociale. Dans ce papier, je discute la transformation des systèmes de protection sociale dans les trois pays qui constituent l’Accord de libre échange nord-américain (ALENA ) : les États-Unis , le Canada et le Mexique. Bien que ces trois pays subissent la même pression de la globalisation, ils n’ont pas convergé vers le système libéral, résiduel que les analystes prédisaient. Il faut se rappeler que la globalisation n’est pas un mouvement impersonnel qui s’impose de soi-même de l’extérieur, mais est un arrangement socioéconomique qui est pris en charge par des acteurs économiques internes et externes (multinationales, entreprises nationales) et politiques (institutions économiques internationales, élites nationales).

Pour télécharger ce document sur HALSHS


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *