Comte, Altruism and the Critique of Political Economy

Philippe Steiner, Comte, Altruism and the Critique of Political Economy, FMSH-WP-2015-99, GeWoP-8, june 2015.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

The paper is on premature deindustrialization that India is experiencing and the role that government must play. Significant economic reforms were initiated in India in the early 1990s. These have brought about significant changes in the economy, but these have failed to stimulate the manufacturing sector. In fact the situation is worse than that in the pre-reforms period. After discussing the nature of the manufacturing crisis, the paper focusses on three important aspects – import liberalization, foreign direct investment and technological development.  The paper analyses the impact of reforms and what has been the official response. The paper stresses the vital importance of industrial policy in India today. It argues for an industrial strategy coordinated and led by the government. The objective of such an intervention is not to replace the private sector but to supplement the efforts of the private sector and enable it to play a more proactive role.

The author

Philippe Steiner est professeur de sociologie à l’université Paris-Sorbonne et membre de l’Institut universitaire de France. Chercheur au GEMASS, il conduit ses recherches sur la sociologie économique et l’histoire des sciences sociales. Il a récemment publié en collaboration avec Caroline Oudin-Bastide, Calcul et morale. Le coût de l’esclavage et la valeur de l’émancipation (Albin Michel, 2015) et a co-dirigé avec Marie Trespeuch Marchés contestés. Quand le marché rencontre la morale (Presses universitaires du Mirail, 2015).

The text

This text was written in the frame of the GEMASS (Groupe d’étude des méthodes de l’Analyse sociologique de la Sorbonne) and was submitted to History of Political Economy.

Résumé

Cet article examine la manière dont Auguste Comte introduit la notion d’altruisme dans sa critique sociologique de l’économie politique. La première partie de l’article explique pourquoi l’égoïsme et la diffusion de l’économie politique étaient considérés par lui comme de graves menaces pesant sur la mise en place de la société industrielle. Dans la deuxième partie, l’article rappelle la critique méthodologique que Comte expose dans son Cours de philosophie positive, puis montre le lien avec les considérations qu’il développe à propos de l’altruisme dans son Système de politique positive. La dernière partie contraste les conceptions de l’altruisme proposées par Comte puis par Herbert Spencer, et rappelle comment les économistes ont taché de répondre à Comte.

Pour télécharger ce document sur HALSHS


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.