L’Égypte entre contraintes nationales et tensions régionales, ou comment les BRICs s’insèrent dans les rapports entre libéralisme économique et réformisme autoritaire

Stéphane Valter, L’Égypte entre contraintes nationales et tensions régionales, ou comment les BRICs s’insèrent
dans les rapports entre libéralisme économique et réformisme autoritaire, FMSH-WP-2017-132, août 2017

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Ce papier cherche à faire le point sur la situation de l’Égypte comme pays à statut intermédiaire et à influence régionale ayant tissé de nombreux liens avec quelques BRICs afin de s’émanciper de la tutelle nord-américaine et de faire contrepoids à l’aide financière – conditionnée – de l’Arabie saoudite. L’hypothèse est que ce sont essentiellement les paramètres nationaux (sociaux, économiques et sécuritaires) qui déterminent les alignements extérieurs. Le contexte international volatile est un élément supplémentaire influant sur les choix du gouvernement égyptien : tensions croissantes entre Washington et Moscou, volonté chinoise d’affirmation régionale, incertitudes de l’Union européenne. Tous ces éléments obligent le gouvernement égyptien à naviguer entre différents partenariats, selon les contraintes du moment, pour les achats d’armes et le choix des investisseurs.

L’auteur

Stéphane Valter est Maître de conférences (habilité à diriger des recherches) en langue et civilisation arabes à Normandie Université (Le Havre), chercheur en délégation du CNRS auprès du CEDEJ (Le Caire, USR 3123), 2016-2017.

Le texte

Ce texte est le fruit des recherches de l’auteur auprès du CEDEJ (Le Caire), à partir de septembre 2016.

Abstract

This paper tries to evaluate Egypt’s situation as an intermediary status country with regional influence which has spun links with some BRICs so as to emancipate itself from North-American tutelage and compensate for Saudi Arabia’s – conditioned – financial aid. Our hypothesis is that the determination of external alignments comes essentially from national (social, economic, and security-linked) parameters. The volatile international context constitutes an extra element which influences the Egyptian government’s choices: increasing tensions between Washington and Moscow, Chinese willingness for regional self-assertiveness, European uncertainties. All these factors oblige the Egyptian government to navigate between different partnerships according to the time’s constraints, for the purchase of weapons and the choice of investors.

Download on Open Archives halshs


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.