Archives par mot-clé : humanitaire

L’Humanitaire dans la Globalisation

Discours de l’aide et enjeux du triptyque «Humanitaire / Développement /Paix et sécurité» au Sahel : construction d’une
« success story » ?

Florence Cassam Chenaï, L’Humanitaire dans la Globalisation. Discours de l’aide et enjeux du triptyque «Humanitaire / Développement / Paix et sécurité» au Sahel : construction d’une « success story » ?, FMSH-WP-2020-144, mai 2020.

Pour télécharger ce document sur HALSHS

Depuis la Déclaration de Paris de 2005 sur l’efficacité de l’aide au développement, l’injonction d’optimisation de l’aide apparait de façon récurrente dans le discours des bailleurs. Elle s’inscrit, de plus, dans un contexte international marqué par la multiplicité et le prolongement des crises, et par des tensions budgétaires autour de la mobilisation des ressources nécessaires aux interventions. Une telle situation donne lieu notamment à une redéfinition des stratégies, au niveau de leur formulation et de leur mise en oeuvre. L’évolution du vocabulaire de l’aide au cours de la dernière décennie au travers des termes de « résilience », d’« inclusivité », de « nexus » entre les interventions humanitaires, de développement, de paix et sécurité, traduit des tendances en termes de construction et communication des stratégies au sein de l’industrie de l’aide internationale. De plus, le caractère itératif de l’usage de ces mots génère un effet normatif au sein du champ de l’aide internationale. La promotion d’une approche « intégrée » ou « globale » dans la réponse aux crises conduit à associer, dans la mise en oeuvre des projets, différents types d’acteurs, aux objectifs et intérêts divergents, disposant de modes opératoires variés, dans un cadre temporel distinct. La région du Sahel, considérée comme prioritaire dans l’affectation de l’aide de certains bailleurs, en particulier l’Union européenne et la France, constitue un bloc géopolitique pour les acteurs humanitaires et du développement depuis les crises alimentaires et nutritionnelles des années 1970, mais aussi dans le cadre de la lutte contre le terrorisme suite aux attentats du 11 septembre 2001, le Sahel étant alors perçu comme un vaste territoire d’insécurité et de menaces aux portes de l’Europe.

Ce document de travail vise à analyser les processus liés à l’émergence, diffusion et appropriation du triptyque « Humanitaire / Développement / Paix et Sécurité » en le reliant au contexte sahélien, avec des illustrations concrètes d’opérationnalisation au Tchad.                   

L’auteure

Florence Cassam Chenaï est doctorante de la Faculté de Sciences Politiques, Département des Relations Internationales, de l’Université Complutense à Madrid.

Abstract

Since the Paris Declaration (2005) on the effectiveness of development aid, the injunction of aid’s optimization has seemed to be recurring in donors’ discourses. This should be seen in an international context of multiple and protracted crisis, as well as budgetary tensions around required resources’ mobilization. Such a situation has led to redesign strategies, with regard to their formulation and operationalization. Changes in aid vocabulary during the last decade through emerging terms such as “resilience”, “inclusivity”, “nexus” between humanitarian/development/peace and security, have expressed tendencies in relation with construction and communication of strategies within aid industry. Moreover, the iterative nature of some words contributes to the production of a normative effect in the scope of international aid. Promotion of integrated or global approach as a response to the crisis has conducted to associate in its operationalization different categories of actors, with divergent objectives and interests, diversified modus operandi, and distinct time frames. The Sahel region is considered as a priority for donors’ allocation of aid, in particular, the European Union and France; moreover, this area has become a geopolitical entity for foreign donors, since the food and nutrition crisis in the 1970s and the fight against terrorism after 9/11. Thus, the Sahel region has been seen as a wide territory of insecurity and threats at the gates of Europe.

This working paper aims at analyzing the process linked with the emergency, diffusion, and ownership of “Humanitarian / Development / Peace and Security” tryptic, regarding the Sahelian context, and with concrete illustrations about its operationalization in Chad.

Download on Open Archives HalSHS